Liens commerciaux

0


Suite aux propos du vice-ministre de l’intérieur, Basile Olongo, accusant le Rassemblement d’avoir favorisé les évasions de prisonniers à travers les prisons de la République démocratique du Congo, le Président du Front du peuple et Président du Mouvement de Solidarité pour le Changement, a réagi avec véhémence, pour dénoncer ces contre-vérités. Dans un entretien qu’il a eu avec la presse, mardi 4 juillet 2017, dans son bureau de travail, Laurent Batumona a déploré les déclarations faites à cet effet par le membre du Gouvernement. Ainsi, il s’insurge contre ce qu’il appelle les contre-vérités.

Lors de sa dernière sortie médiatique, ‘’ce membre du gouvernement établissait que certaines personnalités du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement auraient favorisé les évasions de prisonniers dans les différentes prisons de la RDC’’, a déclaré, devant la presse, le Président du Front du peuple, Laurent Batumona. Il s’inscrit en faux contre ces affirmations qui, du reste, ne tiennent pas compte des réalités liées à l’organisation du Conclave que projette le Rassop. ‘‘Il parle des certaines actions que le Rassemblement compte mener après le Conclave qui visent à rendre ingouvernable le pays. ’’, rajoute-t-il.

Et, pour preuve des ces accusations fortuites, l’élu de la Funa a précisé que le Conclave du Rassemblement ne s’est jamais tenu. En réponse à cette accusation, et en avis réservé, Batumona attirait l’attention du peuple congolais sur la grande manœuvre dilatoire que le Gouvernement est en train de mettre en place pour accréditer la thèse de l’implication de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et Jean-Marc Kabund aux évasions des prisonniers. ‘’Ces cas ne sont pas isolés, mais découlent d’une habitude malveillante de discréditer les opposants dans l’opinion’’, soutient le Président du Front du peuple. Au regard donc de ces accusations, il a apporté un démenti formel et catégorique face aux contre-vérités du vice- ministre Basile Olongo. Il a affirmé que le Conclave du Rassemblement se tiendra dans les règles de l’art et dans le délai régulier, respectueux des textes en vigueur et les conclusions seront rendues publiques. Cependant, il déplore ces allégations mensongères ainsi que leurs conséquences sur l’image de l’auteur. Il a rassuré donc le peuple congolais de l’engagement du Rassop à continuer à travailler avec probité et célérité pour sortir la RDC du trou noir où il est plongé par le pouvoir en place. D’abord le peuple, paraphrase-t-il le Feu président Etienne Tshisekedi, pour soutenir que le Rassemblement est toujours du côté du peuple.

Batumona échange avec les jeunes de Makala I

Il ne se lasse pas. Toujours débout pour écouter et avoir les éléments de langage afin de mieux défendre le peuple. Cette vision, elle ne l’abandonnera pas, affirme-t-il, avant d’expliquer ce qui l’a poussé à échanger avec les jeunes de Makala I. ‘’Je continue mon itinérance pour partager avec les jeunes sur les problèmes qui les préoccupent. A Saint Clément de Makala, des milliers de jeunes du Mouvement de Solidarité pour le Changement (MSC), avaient pris d’assaut la Salle Déon de cette paroisse. Le débat a porté sur l’actualité et les enjeux de l’heure.

Plus méthodique, l’orateur, qui n’est autre que Diatabawu, a circonscrit son intervention en deux thèmes. D’abord, l’état des lieux du Rassop et, ensuite, les objectifs de l’Accord du 31 décembre 2017 ainsi que la déclaration des Evêques. Un échange fructueux a lieu après les exposés. Les Jeunes qui ont participé à cette rencontre sont sortis avec l’espoir de suivre la voix des Evêques. ‘’Je vous exhorte à demeurer vigilant. Le Rassemblement prépare un Conclave qui va définir une nouvelle feuille de route que nous allons tous suivre pour une alternance au pouvoir’’, a déclaré Laurent Batumona. Bien avant la rencontre avec les jeunes, il avait partagé la même réflexion avec les pasteurs de la CBFC et certains responsables des Associations.

Le clou de cette itinérance est l’inauguration d’un bureau de la section Makala I. Une acquisition de la permanence pour les activités de son Parti, MSC, assortie d’une promesse d’inaugurer dans les prochains jours un Centre médical Diatabawu. L’appel à l’enrôlement massif de la population a été son dernier message.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top