Liens commerciaux

0
L’équipe de C-NEWS a échangé longuement dans une interview avec le porte-parole de l’Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS, Augustin Kabuya. L’entretien s’est déroulé dans l’après-midi du lundi 10 juillet, dans son chic bureau, installé dans le bâtiment administratif de l’UDPS, sur le Petit boulevard 11ième rue Limete-Résidentiel. Plusieurs questions, même les plus sensibles possibles ont été abordées, tout au long de l’interview.

A propos de la convocation du congrès de l’UDPS pour procéder au remplacement de Tshisekedi, Kabuya a indiqué que ce congrès aura bel et bien lieu. Mais, pas de n’importe quelle manière ou par le bon vouloir de certains agitateurs. «Le parti est d’abord occupé avec le dossier de l’enterrement du président», a-t-il affirmé. Et de révéler : «si les gens ne le savent pas, la commission politique, administrative et juridique qui s’occupe des questions politiques du parti, travaille depuis quelques mois sur le congrès». Cependant, explique Kabuya : «l’UDPS a plusieurs dossiers sur lesquels, il travaille présentement. Même s’il faudra aller au congrès, nous n’y allons pas avec tout le monde. Nous devons tamiser jusqu’au niveau de nos fédérations pour se débarrasser des moutons noirs, qui nous infectent». «Que ceux qui s’agitent, voulant à tout prix un congrès ici et maintenant, dans le seul espoir de remplacer Etienne Tshisekedi, prennent leur mal en patience, le temps d’enterrer et de clôturer le deuil du défunt», suggère Kabuya ; avant de plaider pour la cause de maman Marthe, la veuve Tshisekedi qui jusqu’à ces jours est toujours assise et passe des nuits entières à même le sol. «Nous irons au congrès. Ce n’est même pas à travers un conclave ou un tel ou tel autre mécanisme, tel que suggèrent certains, que nous allons restructurer la direction de l’UDPS.

C’est seulement à travers un congrès. Le congrès est inévitable et impératif. Que les amis attentent les conclusions du tamisage que nous sommes entrain d’opérer à l’interne, pour qu’arrive la convocation proprement-dite de ce congrès», a tempéré le porte-parole de l’UDPS ; accusant de mauvaise foi et de malhonnêteté ceux de l’UDPS qui ne jurent que d’un congrès ici et maintenant à tout prix. Répondant à la question de savoir si l’UDPS alignera un candidat à l’élection présidentielle, Augustin Kabuya n’a pas mâché ses mots. Il s’est même étonné d’une telle question. Et de répondre : «non seulement l’UDPS alignera les candidats à tous les niveaux des élections, mais aussi et surtout, l’UDPS aura son candidat président de la République. Voyez-vous un parti politique qui s’est battu pendant 34 ans, prendre part à une élection sans son candidat président de la République? Mais non, non ! L’UDPS aura son candidat».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top