Liens commerciaux

0


* Le ministre de l’EPS met en garde les auteurs de rumeurs malveillantes.

Les résultats de l’Examen d’Etat vont intervenir dans 24 heures. Sinon dans 48 heures, ou plus tard encore. La précision est du ministre de l’Enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena, offusqué de voir circuler de fausses rumeurs sur de prétendues publications des résultats d’Exetat, alors que la correction des items poursuit son cours.

"C’est le ministre de l’EPS qui est habilité à donner le ton pour annoncer officiellement le début de la publication des résultats ", a affirmé le ministre de l’EPS, indigné. Pour ce membre du Gouvernement national, il n’appartient pas aux tierces personnes de proclamer les résultats de cette épreuve.
A la cité, le décor est planté depuis avant-hier. Des maisons de communication et d’autres boutiques s’improvisent en centres de publication des résultats d’examen d’Etat. "Venez ici, vision Examen d’Etat", clament leurs tenanciers.
Les affiches ne présentent pas les mêmes prix. Ici, on affiche 500 Fc, là-bas 1.500 Fc.
Selon Madongo Makani, élève en 6ème année des humanités dans une école de Ngaba, l’information sur la publication des résultats a circulé toute la journée d’hier. La jeune fille s’est préparée pour payer le montant exigé par les tenants de la cabine téléphonique au coin de la rue où elle habite. A Ngaba, selon l’élève, ce prix varie entre 500 et 1.000 francs.

FAUSSE ALERTE
Madongo Makani est partie de la folle rumeur qui s’est répandue comme une trainée de poudre dans quelques quartiers de la capitale congolaise avant-hier. Des bruits qui étaient le fait des gens qui prétendaient avoir des résultats.
Certains finalistes ont perdu le sans-froid. Ils se sont mis à circuler dans la soirée à la recherche des points de publication des résultats, en l’occurrence les cabines téléphoniques disponibles.
Heureusement, avec la mise au point du ministre de l’EPS, Gaston Musemena, le calme semble avoir gagné les cœurs. Pour le patron de l’EPS, le travail de correction est en train de se faire en suivant un rythme normal. Il n y a pas, selon lui, de raisons de s’affoler, car le délai annoncé de 10 à 14 jours est encore respecté.
75 % de travail seraient déjà accomplis. Il faudrait cependant attendre d’ici à 48 heures… Tout le travail doit être achevé avant de déclencher le mouvement de publication des résultats.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top