Liens commerciaux
           

0
Le chanteur congolais, transfuge de Wenge Musica, est à Paris avec son groupe qui est entré en France de manière régulière pour livrer un concert à l’Olympia. Un concert de tous les dangers car il pourrait tout chambouler dans le paysage musical congolais parce que les combattants, opposants au régime de Kabila, ont imposé une interdiction de concert à tous les musiciens congolais qui ont chanté ou qui chantent à la gloire du président congolais. 



On se souvient qu’il y a moins d’un mois, la dernière victime de cette interdiction de concert était l’artiste Fally Ipupa, de loin plus talentueux et plus connu que Héritier Watanabe qui vient défier les combattants dans leur fief.


Si ce concert a lieu, cela voudra simplement dire que les combattants ont échoué et que le régime de Kinshasa a encore de beaux jours devant lui car il aura ainsi eu les Congolais à l’usure. Et tous les autres musiciens pour faire valoir la jurisprudence et se mettre à organiser des concerts comme avant. Et les antivaleurs notamment la débauche des filles mineures, le dévergondage des femmes mariées, les filles-mères, les vols dans les magasins (pour offrir des cadeaux aux musiciens), etc. pourront reprendre droit de cité dans la communauté congolaise qui a vu, depuis plusieurs années maintenant, une accalmie confirmée par les statistiques de la police et des performances remarquables dans les études des enfants.



Les services de sécurité du 9ème arrondissement de Paris que nous avons contactés affirment qu’il s’agit d’un concert à haut risque et que tout est possible, au cas où les autorités n’interdisaient pas ce concert. Cela pourrait dégénérer et aller dans tous les sens, voire jusqu’à la mort d’hommes. C’est pourquoi ils étudient la possibilité d’interdire ce concert purement et simplement.
De leur côté, les combattants sont vent debout et mobilisés pour barrer la route au téméraire Watanabe. Et ils viendront de toute l’Europe pour le lui faire savoir de vives actions punitives ! Il y a de la mort dans l’air et Préfet de Paris doit prendre les mesures qui s’imposent. Voilà encore une occasion de diviser les Congolais alors que le pays est entrain de sombrer.




Ce qui est vrai c’est que si Héritier relevait le défi, cela va marquer un succès sans commune mesure car il aura réussi là où les grands comme JB Mpiana, Werrason, Fally Ipupa, Papa Wemba et d’autres s’étaient cassé les dents.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top