Liens commerciaux

0




Le coordonnateur de l’Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme (ASADHO), Jean Claude Katende, a qualifié la désignation de Joseph Olenghankoy à la tête du CNSA d’une énième violation de l’accord de la Saint-Sylvestre, dans une réaction faite le lundi 24 juillet a ACTUALITE.CD.

Pour Jean Claude Katende, le choix d’Olenghankoy est un “théâtre” qui permet au président Kabila de rester au pouvoir, pour lui, la seule voie indispensable pour mettre fin à la crise politique c’est le respect et l’application intégrale de l’accord de la CENCO.

« La désignation de Monsieur Olenghankoy est une énième violation de l’accord du 31 décembre 2016. On ne peut mettre fin à la crise actuelle que par le respect des engagements pris et l’application intégrale et de bonne foi de l’accord. Ce qui est entrain d’être fait est un théâtre qui permet au président Kabila de rester encore au pouvoir » déclare-t-il.

A ce sujet, Jean Claude Katende, déclare que la position de l’ASADHO, réside sur le retour sans condition aux prescrits de l’accord car, d’après lui, Joseph Olenghankoy n’est pas du Rassemblement.

« La position de l’ASADHO est qu’il faut qu’on retourne aux prescrits de l’accord. Monsieur Olenghankoy n’est pas du Rassemblement. Monsieur Olenghankoy a trahi les aspirations du peuple congolais en acceptant de travailler avec Joseph kabila en violation de l’accord », ajoute Jean claude Katende.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top