Liens commerciaux

0
« Il faut savoir se défendre si on estime avoir été cité à tort. Mais ordonner, exiger des choses à des enquêteurs qui sont des auxiliaires de la Justice ne se fait pas dans un État de droit », répond Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, à Félix Tshisekedi, à propos de la réaction de ce dernier dont le parti est cité dans les attaques de la Prison centrale de Makala, des parquets de Kalamu, Matete…
En effet, Félix Tshisekedi, après avoir obtenu sa carte d’électeur, avait déclaré que » J’ordonne, j’exige à ce régime finissant d’arrêter avec la comédie en liant les différentes attaques perpétrées dans la ville de Kinshasa sous le label Kamwina Nsapu, en connivence avec l’Udps ».
Pour Mende, on se croirait déjà au prétoire, en pleines plaidoiries, ajoutant que « personne n’a le droit d’ordonner quoi que ce soit à la Justice et à ses technostructures. C’est une dérive ».
Clément Muamba
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top