Liens commerciaux

0


*Acteur clé du Rassemblement de Kasa-Vubu, leader de la Dynamique pour la Démocratie au Congo, DDC en sigle, Jean-Marie Ingele Ifoto est, actuellement, Ministre de l’Energie et Ressources Hydrauliques. Ici, il a choisi de briser la loi de l’omerta, pour donner de la voix dans ce qui parait, depuis samedi dernier, comme la dernière guerre des tranchées autour de la personne de Joseph Olenghankoy, porté à la tête du CNSA. Et, pourtant, à son avis, l’Accord de la Saint Sylvestre avait été très clair là-dessus, quant au critérium ainsi qu’à la provenance politique du Président du CNSA. Là où les uns parlent d’un vaudeville, lui y voit, plutôt, le début d’un nouveau tournant décisif vers l’évaluation, sans complaisance, du processus électoral.

Pour lui, en effet, c’est en vain que tous ceux qui s’agitent tournent au ridicule la bonne foi du peuple congolais. Ingele explique que le choix de Joseph Olenghankoy ne relève pas d’un jeu de galéjade ou, alors, de la simple loterie à laquelle Kengo et Minaku auraient joué au Palais du Peuple, pour propulser sur l’agora politique un homme tiré de la poussière, comme si l’intéressé n’avait aucun parcours connu, ni un combat politique dans l’histoire de ce pays.

A tout prendre, il soutient que ce choix-là, celui de Joseph Olenghankoy repose, s’il faut le rappeler, sur le consensus dégagé au Centre Interdiocésain, lors de la signature de l’Accord de la Saint Sylvestre, tel que laborieusement négocié et conclu, sous la houlette des Evêques. Que dit cet Accord ? S’interroge-t-il. Tenez ! Il est dit, répond-il, lui-même, que c’est le Président du Conseil des Sages qui devrait présider le Conseil National de Suivi de l’Accord. Or, comme tout le monde sait, au Rassemblement des Forces Politiques et Sociales est, depuis le décès d’Etienne Tshisekedi, le 1er février 2017, à la clinique Sainte Elizabeth, à Bruxelles, divisé en deux pôles, deux directions. A Limete, c’est Pierre Lumbi, le Président du conseil des sages. A Kasa-Vubu, c’est Joseph Olenghankoy. Or, jusqu’à preuve du contraire, Lumbi a décliné. Mais, Joseph Olenghankoy, lui, a accepté.

Où est alors le problème ?

Traits sur les visages, Jean-Marie Ingele Ifoto, cet ancien bras droit de Z’Ahidi Arthur Ngoma, le sémillant jurisconsulte international et Haut Fonctionnaire à l’Unesco qui, naguère, présida à la destinée de la composante ‘’Opposition Politique’’ au Dialogue entre Congolais de Sun City, se souvient de toutes les péripéties auxquelles le Congo-Kinshasa a été soumis, pour restaurer la paix et rabibocher le petit tissu de confiance sur laquelle reposent, aujourd’hui, tous les espoirs du peuple congolais d’aller aux prochaines élections.

Craignant l’embrasement et le pourrissement de la situation, il estime qu’il est temps d’arrêter avec les zizanies et de bâtir de nouveaux fondements pour aller de l’avant. Il dit et répète qu’il faudrait laisser Joseph Olenghankoy et son équipe travailler. Si, autrefois, l’on avait accepté que des entrailles du Rassemblement de Kasa-Vubu, Bruno Tshibala Nzenzhe en sorte Premier Ministre, pourquoi veut-on, quelques mois après, remettre en cause tout le processus ? Donc, ‘’je soutiens Joseph Olenghankoy. Je soutiens son équipe’’, râle Ingele, comme pour couper court à tout le brouhaha…Décidément, il se dit contre l’apocalypse et la logique du chaos.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top