Liens commerciaux

0
La Division provinciale de la santé au Nord-Kivu affirme avoir enregistré mille cent soixante-huit cas de choléra dont deux décès, en trois semaines, à Goma et dans le territoire de Nyirangongo.




Selon le responsable de cette structure, docteur Janvier Kubuya, bien que la prise en charge des malades rassure, il y a certains défis majeurs à relever, tel que la carence d’eau.



«Les défis majeurs auxquels on est confronté, c’est l’approvisionnement en eau. Parce que, par moment, nous assistons à des interruptions de la fourniture en eau, alors que le choléra, comme nous en parlons actuellement, nous devrions normalement avoir de l’eau potable de manière permanente», a-t-il déploré.



Docteur Janvier Kubuya a également fait savoir qu’il y a des quartiers de la ville de Goma et même du territoire de Nyiragongo qui ne sont pas couverts par la REGIDESO et l’accès à l’eau potable est difficile.



Le gouvernement provincial du Nord-Kivu a depuis une semaine déclaré officiellement l’épidémie de choléra à Goma et dans le territoire de Nyiragongo.



Un certain nombre de mesures ont été prises pour faire face à cette épidémie mais le manque d’eau criant dans la ville et ses périphéries fait défaut.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top