Liens commerciaux

0

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu a autorisé depuis 5 juillet, la commercialisation de près 400 tonnes de cassitérite saisies depuis une année dans le territoire de Walikale, après un travail d’étiquetage mené par la Commission nationale de lutte contre la fraude minière qui a identifié les propriétaires et l’origine de ces minerais.


Le ministre provincial des Mines du Nord-Kivu, Enselme Kitakya, qui a indiqué que ces minerais provenaient du site minier de Bisie, octroyé par le gouvernement à la compagnie Alpha mine, a demandé aux négociants miniers de travailler désormais dans la légalité sans préciser la valeur marchande de ces minerais.



Approchés par l’ACP, les négociants disent avoir perdu beaucoup d’argent à cause de la saisie de ces minerais pendant une année.

Si au Nord-Kivu, le gouvernement a autorisé la commercialisation de 400 tonnes de cassitérite saisies depuis une année, au Sud-Kivu, le Service d’assistance et d’encadrement du small scale mining (SAESSCAM) a lancé, jeudi 6 juillet à Bukavu, l’enregistrement de tous les exploitants miniers artisanaux opérant dans cette province.

Selon Michel Liete Tuta wa Tuta, chef de division des mines, cette opération va aider à la maitrise des effectifs de creuseurs artisanaux pour faire face à plusieurs défis dans le secteur notamment la fraude et la contre bande.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top