Liens commerciaux

0
Des affrontements ont opposé l’armée congolaise (FARDC) aux hommes armés identifiés comme des miliciens Mai-Mai tôt le matin de ce jeudi 6 juillet 2017 au quartier Rwangoma (commune Beu) dans l’Est de la ville de Beni dans le grand Nord de la province du Nord-Kivu.

Certains habitants de Beni contactés affirment avoir entendus des tirs à l’arme lourde et légère.

D’après le porte-parole de l’Opération Sokola 1 Sud, les combats ont duré une dizaine de minutes avant la fuite des assaillants.

“Nous avons mis en déroute un groupe des Mai-Mai qui est sorti de son coin pour attaquer une position de l’armée à Rwangoma. Nous les avons frappés. Ils se sont retranchés dans la brousse. Nous continuons les fouilles car il y a des traces de sang partout”, a déclaré à ACTUALITE.CD le Lieutenant Jules Ngongo.
Au cours des combats , un milicien a été tué et plusieurs blessés , a ajouté le porte-parole militaire évoquant un bilan provisoire.

Tendue dans la matinée , la situation est « calme dans la ville et tout roule normalement” a-t-il rapporté.

Depuis pleurs semaines des miliciens identifiés comme des Mai-Mai multiplient des attaques « à l’arme lourde » contre la ville de Beni et ses environs.

L’armée pointe du doigt accusateur les Mai-Mai “renforcés” par des évadés de la prison Kangbayi.

Le 27 juin dernier, le gouverneur Julien Paluku avait alerté l’état-major des FARDC sur les attaques à répétition sur plusieurs agglomérations dans la région de Beni.

Évoquant une « guerre qui se profile à l’horizon dans le Nord-Kivu » , le chef de l’exécutif provincial avait dit que ces attaques à répétition « dépassent les capacités des simples miliciens Mai-Mai”.

Patrick Maki

(Photo d’illustration/image d’archives)
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top