Liens commerciaux

0


Dans un communiqué remis à la presse, la Générale des Carrières et des Mines –Gécamines- réagit au rapport qu’elle qualifie de biaisé de Global Witness, publié le 21 juillet 2017. Intitulé : ‘’distributeur automatique de billets du régime –Comment les exportations en plein essor de la République Démocratique du Congo ne profitent pas à ses habitants ? ‘’, ce rapport accuse la Gécamines et ses dirigeants d’une série de péchés. D’où, la mise au point. La stratégie industrielle mise en place par la Gécamines pour pallier au système des joint-ventures minoritaires avec des partenaires étrangers majoritaires, décriée dans ce rapport, est, pour cette entreprise, totalement conforme et approuvée par l’Etat congolais. Ne voulant nullement revenir sur l’affaire de 750 millions de dollars qui s’envolent, la Gécamines se dit d’accord avec la réplique du Ministre des Mines à ce sujet. A savoir que cela relève d’une mauvaise lecture. Dans le document repris ci-après, veuillez lire tous les éclairages de la Gécamines.

La Générale des Carrières et des Mines

Société Anonyme Unipersonnelle avec Conseil d’Administration

«GECAMINES S.A »

Capital social : 2.401.500.000.000 FC

RCCM: CD/L’SHI/RCCM/14-B-1678/Id. Nat.: 6-193-A01000M

Siège social: 419, Boulevard Kamanyola, Lubumbashi, Province du Haut-Katanga

République Démocratique du Congo



Communiqué de Presse



Gécamines déplore le rapport biaisé de Global Witness et répond aux allégations



Lubumbashi, 27 juillet 2017



Gécamines tient à apporter les précisions suivantes, suite à la publication par Global Witness, le 21 juillet 2017, ainsi que sa diffusion par voie de presse le même jour, d’un rapport intitulé ‘’Distributeur automatique de billes du régime-Comment les exportations en plein essor de la République Démocratique du Congo ne profitent pas à ses habitants ? », mettant en cause à plusieurs reprises Gécamines, ses dirigeants et ses modes de fonctionnement.



Sur le plan industriel, ayant constaté le rapport défavorable de la stratégie des joint-ventures minoritaires avec des partenaires étrangers majoritaires qui ne versent pas de dividendes après de nombreuses années d’exploitation, Gécamines a développé une stratégie ambitieuse, visant à doter la société de son propre outil de production et redevenir ainsi une société minière de premier plan. Grâce aux emprunts et nouvelles ressources mobilisées, Gécamines s’efforce de financer son plan de redéploiement, par le rachat d’actifs stratégiques, la réalisation d’investissements directement productifs, ainsi que la certification de réserves de sorte à préparer ses projets futurs. Cette stratégie industrielle est approuvée par l’Etat en sa qualité d’actionnaire unique, et menée en parfaite coordination avec ses représentants.



Sur le plan social, Gécamines est confrontée, comme toutes les entreprises du portefeuille de l’Etat, à des effectifs qui ne sont plus en adéquation avec son niveau d’activités. Pour autant, Gécamines a réduit de manière significative le montant total de sa dette sociale. Par ailleurs, depuis 2 ans, la société a engagé plus de 35 millions de USD dans un plan d’accompagnement, visant à permettre à ses agents ayant atteint l’âge légal de la retraite, de partir avec leur décompte final. Nous sommes la seule entreprise du Portefeuille de l’Etat à avoir mis en place un tel plan.



Pour le surplus:



Concernant la contribution de Gécamines au budget de l’Etat et la disposition de 750 millions USD, le Gouvernement, par la voix de son Excellence Monsieur le Ministre des Mines, a déjà pu répondre à cette allégation et démontrer que ces éléments résultent d’une mauvaise interprétation des chiffres.


Concernant les investissements réalisés dans les opérations minières, Gécamines rappelle que 335 millions USD ont été investis sur l’exercice 2013, 67 millions USD sur l’exercice 2014, 68 millions USD sur l’exercice 2015 et 40 millions USD sur l’exercice 2016. Le budget 2017 prévoit quant à lui 92 millions USD d’investissements.


Concernant les mécanismes de contrôle et de transparence au sein de la société, Gécamines rappelle que tous les ans, ses états financiers sont non seulement certifiés par un commissaire aux comptes mais aussi audités par les plus grands cabinets d’audit au monde, et que pour le dernier exercice 2016, ses états financiers ont été certifiés sans réserve.
Contact : Jacques KAMENGA TSHIMUANGA, Directeur Général a.i.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top