Liens commerciaux

0
Lambert Mende, ministre de la communication et des médias, a soutenu les paramètres soulignés par Corneille Nangaa pour reporter les élections prévues cette année.

« Il ne faut pas organiser les élections à n’importe quel prix ou n’importe quelle condition. Les élections doivent permettre une respiration normale de la vie politique et institutionnelle. Nous voulons des élections libres, transparentes et surtout apaisées, » a dit Lambert Mende dans une conférence de presse tenue ce jeudi 13 juillet 2017 à Kinshasa.
Le porte-parole du gouvernement a souligné le soutien à la CENI.








« C’est à la CENI que revient le pouvoir d’organiser les élections. L’Accord du 31 décembre 2016 n’a pas retiré à la CENI cette prérogative. Le Conseil national de suivi de l’Accord (CNSA) est en cours de formation. Mais, même le CNSA ne retire pas à la CENI les prérogatives de la CENI, » a -t-il déclaré.
Réagissant aux diverses pressions de la communauté internationale, de la société civile et de l’Opposition, Lambert Mende a relativisé illustrant par le cas du référendum ayant partitionné le Soudan sans apporter la paix dans ce paix.

« Tout scrutin sous pression n’est pas porteur de démocratie, bien au contraire, » a-t-il dit.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top