Liens commerciaux

0
Dans une interview accordée ce lundi 3 juillet 2017 au média allemand Deutsche Welle, l’homme d’affaires congolais Sindika Dokolo s’est montré pessimiste quant à la volonté du président Joseph Kabila d’organiser les élections dans le délai prévu par l’accord du 31 décembre.


Sindika Dokolo estime que le pouvoir et la CENI se renvoient la balle dans le retard que connaît le processus électoral. Une situation qui pourrait déboucher, d’après le gendre du chef D’État angolais, sur un report sine die des scrutins censés se tenir à la fin de cette année.
«J’ai l’impression que [la CENI et l’exécutif] sont maintenant à bout d’arguments. Et effectivement ils vont nous annoncer qu’il n’y aura pas d’élections (…) Maintenant c’est le moment d’affirmer d’une voix très forte qu’il nous faut de vraies élections, de bonnes élections mais avec Monsieur Kabila, vraisemblablement, ça ne sera jamais possible», a déclaré Sindika Dokolo.
Au début du mois de juin, le président congolais avait déjà exprimé son incertitude quant à l’organisation des élections censées se tenir au mois de décembre 2017. A ce sujet, Joseph Kabila avait confié à un autre média allemand (Der Spiegel) qu’il n’a rien promis quant à l’organisation des élections. Une déclaration qui avait provoqué de tollé au sein de l’opposition politique congolaise.
Will Cleas Nlemvo
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top