Liens commerciaux
           

0
Malmené par la hausse frénétique du dollar américain, Bruno Tshibala annonce ce mercredi vouloir ramener la parité de la devise étrangère à 1000 Francs congolais.

En République démocratique du Congo, comme un peu partout ailleurs, le Dollar américain est le thermomètre d’économie. Le billet vert est ainsi un écran témoin sur lequel la santé financière du pays est reflétée. Et le peu que l’on puisse dire, la donne n’est pas du tout bonne pour les Congolais. Du coup, le Premier minsitre Bruno Tshibala décide d’intervenir.
« Le Premier ministre, Bruno Tshibala est déterminé à freiner l’élan de dépréciation du Franc congolais, en ramenant le taux de change à 1 000 Franc un dollar américain« , annonce sans rire le site internet de la Primature ce matin.
Le site officiel du Premier ministre Bruno Tshibala fait savoir que « des stratégies idoines » seraient en train d’être concoctées en interne. « Le directeur de cabinet du chef du gouvernement, le Professeur Michel Nsomue a tenu, mercredi 12 juillet 2017, une importante séance de travail avec les directeurs de cabinet adjoints, réunion élargie aux conseillers principaux, conseillers techniques spéciaux et responsables des cellules rattachées au cabinet« , annonce-t-on.
Mais, quelle est cette mesure magique qui pourrait freiner le dollar? Entre-temps, la monnaie américaine a atteint le 1600 Francs congolais, plafond fixé par le Premier ministre, durant la présentation de son budget au Parlement, pour la fin de l’exercice en cours, c’est-à-dire, pas avant décembre 2017.

Selon le Conseiller principal au Collège Economie, portefeuille et bonne gouvernance, André Kayembe, toujours cité par le site de la Primature: « pour y arriver, le gouvernement va travailler en collaboration avec l’autorité monétaire qu’est la Banque centrale du Congo et cela va se faire au courant de ce mois de juillet. » En français, rien de concret.


« Bientôt, a indiqué André Kayembe, une commission sera mise en place et plusieurs mesures efficaces vont être mises en œuvre en vue de ramener le taux de change de la monnaie nationale, actuellement de 1570 Francs sur le marché parallèle, à 1 000 Francs« , lance-t-on cependant.
Il faudra toutefois noter que le gouvernement, y compris la Banque Centrale du Congo (BCC) a maintes fois tenter de stopper l’hémorragie, mais en vain.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top