Liens commerciaux

0


Amina Mohammed, Vice-secrétaire générale de l’ONU en charge des violences sexuelles dans les zones en conflit, a reconnu, lors de son séjour au Congo-Kinshasa dans le cadre d’une tournée, que la RDC a fourni plus d’efforts en matière de lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes et aux jeunes filles .

D’après ce membre de l’ONU, la RDC est en train de reconquérir sa place sur l’échiquier international. Elle a invité tous les Congolais à s’unir avec leurs autorités pour garder cet élan.Mme Amina Muhamed a émis, par ailleurs, le vœu de voir la barre de violences sexuelles atteindre une basse échelle, soit zéro cas, car, a-t-elle affirmé : « Je sais que c’est possible ».
Sur le plan du développement de la RDC, Mme Amina s’est félicité du progrès atteint par la RDC dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des Congolais. Cependant, au vu de la crise actuelle, qui touche plusieurs pays du monde et particulièrement la RDC, cette haute personnalité onusienne a invité les congolais à diversifier l’économie du pays pour arriver à une croissance.
« La croissance économique du pays est l’effort de la diversification de l’économie », a-t-elle indiqué, avant d’ajouter que cette diversification doit se faire au profit des femmes pour « le renforcement des rayons d’action d’accès au capital aux ressources, aux possibilités de s’employer, tout en passant par ce qu’on a déjà fait pour arriver aux objectifs de développement durable, agenda 2063 de l’UA ».
La Vice-secrétaire générale de l’ONU en charge des violences sexuelles dans les zones en conflit a rassuré les femmes congolaises que tout est possible si les violences sont totalement terminées.
Avec le patron de la Monusco, la Vice-secrétaire générale de l’ONU chargée des Objectifs de développement durable (ODD), Mme Amina Mohammed, a exhorté les Congolais à continuer à exprimer leurs aspirations et les dirigeants du pays à réaliser les aspirations du peuple.
« Ils doivent continuer à exprimer leurs aspirations, car il est important que les aspirations du peuple soient réalisées par les dirigeants de ce pays », a affirmé Mme Mohammed au cours d’une interview accordée mercredi à Radio Okapi.
Le Haut fonctionnaire de l’ONU sortait d’un entretien avec le Président congolais Joseph Kabila. Un des points évoqués au cours de cette rencontre, la question de l’organisation des élections conformément à l’accord de la Saint Sylvestre.
« Le chef de l’Etat a été très clair ! Pour lui les élections sont très importantes ainsi que pour les Congolais qui le souhaitent et ceux qui y croient. Mais il a également été clair que le processus électoral doit être juste, libre et paisible », a-t-elle dit, avant de demander aux Congolais de garder espoir.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top