Liens commerciaux

0

L’Union des démocrates pour la renaissance du Congo (UDRC) a célébré, hier jeudi 17 août, sa première année d’existence. Pour Bruno Mavungu, son président national, le bilan s’avère positif pour cette formation politique qui, en une année, a réussi à asseoir sa base à Kinshasa et dans bien d’autres provinces du pays.

Le siège de l’Union des démocrates pour la renaissance du Congo, situé au quartier VIII de la commune de N’djili, a connu une ambiance toute particulière la journée d’hier. Les militantes et militants, pour la plupart des jeunes, sont venus massivement célébrer le tout premier anniversaire de leur parti politique.
Dans son adresse à l’assistance, Bruno Mavungu Puati a remercié ses collaborateurs pour le travail de Titan, abattu ensemble, durant cette année d’essai-erreur. Il a appelé les combattantes et combattants de son parti à s’armer de courage et à combattre pour le triomphe des valeurs démocratiques sur l’échiquier politique congolais, condition sine qua non pour obtenir une alternance politique civilisée.
« Cette première année d’existence de l’UDRC a été consacrée à l’implantation du parti à travers la ville de Kinshasa, comme dans certaines provinces du pays. Qu’à cela ne tienne. Nous continuons l’installation dans les provinces qui restent. Maintenant que nous avons construit une base, l’heure est arrivée pour passer à une communication intensive. Notre parti se prononcera désormais sur toutes les questions d’actualité », a indiqué Bruno Mavungu.
L’occasion faisant le larron, Il a appelé la population congolaise à adhérer massivement à son parti politique qui se distingue par son approche de la quête du pouvoir politique. Cette formation politique, explique-t-il, brille par la défense des valeurs de dialogue, de l’échange, de l’ouverture, de la paix, etc.
« Donnant notre position sur la situation politique de l’heure, nous au niveau de l’UDRC, pensons que dans le contexte actuel, les politiciens congolais ne doivent pas se lasser de dialoguer. Non pas pour se partager les postes ministériels, mais dans l’ultime objectif de trouver les meilleures réponses, mieux les solutions, au problème d’alternance politique qui se pose actuellement avec acuité », souligne Bruno Mavungu.
Dans son mot, le président fédéral de l’UDRC a reconnu que durant cette première année, la vie n’a pas été que rose. Le chemin parcouru par cette formation politique a été, par moment, parsemé d’embûches et d’autres aléas inhérents à la vie de toute structure sociale, affirme-t-il, avant d’appeler les militantes et militants au courage.
Paraphrasant Aristote, le philosophe grec, Fortunat Mutombo exhorte : « Montrez-vous toujours courageux dans la défense de valeurs démocratiques que porte votre parti. Le courage est la première des qualités qu’il faut avoir en politique. Elle garantit toutes les autres. Retenez que celui qui a perdu un bien ou la santé a perdu quelque chose, mais celui qui a perdu le courage a tout perdu ».
L’UDRC se définit avant tout comme un parti qui combat pour l’amélioration du social des Congolais en créant de l’emploi et en assurant à la population l’accès aux services sociaux de base. C’est dans cette optique que, le président de la ligue de jeunes de ce parti a pris la parole pour remettre, à titre symbolique, des brevets aux jeunes qui ont pris part à une formation gratuite des conducteurs et des mécaniciens, initiée par le parti.
La cérémonie de célébration de l’an 1 de l’UDRC a été agrémentée par un match de « Nzango » qui a opposé les femmes de Mokali à celles de Matete. Elle a aussi été rythmée par des prestations des formations musicales traditionnelles, ainsi que par des exhibitions des pratiquants des arts martiaux.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top