Liens commerciaux

0
» Kabund veut que nous enlevions le nom de Tshisekedi pour dire que nous sommes les alliés de l’Udps. Cependant, nous avons créé la CAT pour soutenir le président Tshisekedi et aujourd’hui, par transversalité, nous sommes les alliés et soutiens naturels du président Félix Tshisekedi », déclare Tshimanga Vidiye, un des membres de la composante CAT ( Coalition des alliés d’Étienne Tshisekedi), après sa sortie de la réunion du Rassemblement tenue jeudi 10 août à Limete, précisément à la résidence de feu Étienne Tshisekedi.
Selon lui, « nous ne changerons jamais notre dénomination et ce, au nom du principe sacro-saint de l’indépendance des composants du Rassemblement de l’opposition ».
Il révèle que Kabund a décidé de combattre le président Félix Tshisekedi pour récupérer la présidence du parti. « Il nous trouvera sur son chemin », prévient-il.
À la question de savoir quelle est la position de l’honorable Henriette Wamu, membre de la Coalition des alliés de Tshisekedi (CAT), il répond que « la position de Wamu ne nous intéresse en rien, elle n’est arrivée chez nous que par la corruption de Lisanga. Elle suivra nos directives ou quittera la CAT pour créer sa composante. Ça suffit cette anarchie idiote », martèle-t-il.
Il indique que les composantes du Rassop sont indépendantes et rien, ni personne, ne viendra s’ingérer dans leurs fonctionnements. « Si Kabund et Wamu veulent faire leurs boutiquages, qu’ils trouvent une autre composante pour le faire ».
Concernant les accusations de trahison, l’ancien président du Dcmp révèle que « le jour où je serai cette sois disant taupe, que mon cadavre soit jeté sur le boulevard du 30 Juin ».
Il refuse que JM Kabund ne s’ingère dans la gestion de sa composante, la Coalition des Alliés d’Étienne Tshisekedi. Pour lui, Kabund veut faire disparaître le nom d’Étienne Tshisekedi. « Il devra me tuer pour cela ».
Curieux de savoir s’il est toujours du Rassop, « nous le ferons en temps voulu. Aujourd’hui, Kabund a menacé de quitter la réunion si nous y restons. J’ai quitté pour que le président ne soit pas en porte à faux avec son parti ».
Il rappelle que « nous dépendons du Rassop et non de l’Udps. Nous prenons aujourd’hui l’option de poser notre cas au Conseil des sages du Rassemblement de l’opposition ».
Clément Muamba
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top