Liens commerciaux

0



Le Mouvement Libéral, parti cher à Thomas Luhaka, continue sa campagne de réarmement moral de ses militants de la capitale. Samedi 12 août, c’était le tour des jeunes d’être conscientisés sur l’importante place qu’ils occupent au sein du parti et le rôle qu’ils doivent y jouer compte tenu des élections à venir. Cette rencontre a coïncidé avec la Journée internationale de la jeunesse.

Selon le président de la Ligue des jeunes du Mouvement Libéral, Dav Bamona, c’est une journée spéciale pour la jeunesse kinoise et congolaise dans son ensemble. Dav Bamona indique qu’il est important pour le ML de chercher à armer les jeunes pour qu’ils soient à même de défendre non seulement le parti, mais aussi la nation congolaise. Il appelle surtout les jeunes "à plus de responsabilité, à ne plus accepter de descendre dans la rue pour des casses. Ca ne fait pas avancer le pays, bien au contraire". A ses camarades du parti, Dav Bamona dit : "Les problèmes ne seront pas résolus dans la rue. Notre planche de salut, ce sont les élections. Il faut nous battre pour les gagner et exercer le pouvoir, faire appliquer notre projet de société...Nous devons être cette jeunesse responsable, nous n’avons pas le droit de répondre aux appels à la violence parce que la violence apporte plus de problèmes au pays qu’elle n’en résoud. Nous avons fait quantité de villes mortes, cela n’a rien donné". Pour Dav, "dans ce pays il nous faut des élections. Et par rapport à cela, il faut que cette jeunesse s’organise. Allons dans les bureaux d’inscription prendre nos cartes d’électeurs et nous préparer aux élections de demain", conseille le président de la Ligue des jeunes du ML.
A sa suite, le Secrétaire général adjoint en charge des questions politiques, Boniface Yemba, a entretenu l’auditoire sur la "problématique de la restructuration du parti." Le SGA a expliqué aux jeunes du ML comment et pourquoi on est passé du MLC/Libéral au ML.
Rentré au pays ce même samedi 12 août, après un mois d’absence, le Secrétaire général du ML, Jean Didier Massamba, n’a pas voulu rater ce rendez-vous avec la jeunesse de son parti. Son arrivée au siège du ML a davantage galvanisé les jeunes qui s’y réunissaient. On sentait bien cette communion entre la base et la haute hiérarchie du parti. Le SG en était fier.
"La jeunesse, c’est la base de toute une nation. Si vous perdez votre jeunesse, vous n’avez plus de pays. Et l’avenir de la RD Congo se trouve entre leurs mains. Nous avons le rôle de les encadrer et de faire en sorte qu’ils aient tous les outils nécessaires pour le développement de ce pays", a-t-il déclaré.
Revenant sur certains acteurs de la scène politique nationale, qui poussent les jeunes à la violence, le SG du ML se dit au regret de "constater que nous nous sommes battus pour la démocratie, nous l’avons souhaitée ; elle a certes un coût, mais ce coût n’est pas la violence. Il faut être tolérant. Lorsque vous avez quelqu’un qui pense autrement que vous, vous ne devez pas le battre, ni descendre dans la rue et lancer des pierres... J’ai vu des bus cassés. Or ces engins c’est pour le bien-être de la population." Pour JD Massamba, lorsque vous détruisez ce qu’on a mis en place démocratiquement pour la population, c’est qu’on n’a pas encore très bien compris le sens de la démocratie. "Nous sortons d’une dictature, il ne faut pas qu’on verse à nouveau dans une autre dictature. Il faut être tolérant et accepter que chacun puisse se battre au sein de son parti pour faire valoir ses idées et c’est ainsi qu’on pourra avancer."
"Je demande à la jeunesse de ne pas se laisser manipuler. Le pays est très important, il intéresse beaucoup de monde, même à l’extérieur. Nous devons prendre conscience de nos propres intérêts congolais. Bâtissons un pays plus fort qu’avant, et un pays réellement libre", s’est-il exprimé.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top