Liens commerciaux

0





Au cours d’une intervention ce mercredi sur la radio France internationale (RFI), le président du Comité des sages du Rassemblement dit se poser bien de questions sans intention d’apporter une interprétation abusive à cette question.




Pour ce dernier, il n’est pas du tout clair que cette organisation qui n’a pas de grandes capacités logistiques, ni organisationnelles, ni tactiques annonce d’avance ses attaques et le fait sans une moindre prévention des autorités.







« Il est vraiment bizarre de constater que les autorités n’ont pas pris toutes les précautions pour arrêter ça« , s’est il plaint tout en rappelant qu’il n’y a pas longtemps Ne muanda Nsemi chef du mouvement Bundu Dia Mayala travaillait avec le pouvoir place.







« Je me pose les mêmes questions que tout le monde se pose. Ce n’est pas du tout clair. Cette organisation qui n’a pas de grandes capacités logistiques, ni organisationnelles, ni tactiques, qui fait annoncer d’avance que tel jour nous allons attaquer, et qui, ce jour-là, attaque… »




Il faudra le rappeler, le mouvement politico-religieux Bundu Dia Mayala est accusé depuis plusieurs semaines d’être responsable des nombreux attaques contre des établissements pénitentiaires et autres dont la plus récente survenue de manière quelque peu simultanée à Kinshasa, Matadi et Boma et après laquelle la police nationale congolaise a annoncé un bilan de 14 morts et plusieurs blessés.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top