Liens commerciaux

0


Les organisations de la Société civile (OSC), membres du Consortium d’influence des politiques a tenu vendredi 25 août au siège du Conseil National des Organisations Non Gouvernementales de Développement du Congo (CNONGD) dans la commun de Limete dernier sa journée nationale d’engagement politique consacrée à l’évolution du processus électoral en RDC . Dans leur déclaration, les OSC membres d Consortium d’influence des politiques exigent la tripartite CNSA-Gouvernement-CENI de la mise place des mécanismes susceptibles de faciliter l’organisation de l’élection présidentielle des autres scrutins.

Dans leur déclaration, précisent-ils, fort du constat selon lequel le processus s’est enlisé du fait des turpitudes, les OSC membres du Consortium d’influence des politiques exigent de la tripartite CNSA-Gouvernement-CENI de faciliter l’organisation de l’élection présidentielle découplée des autres scrutins. Ce, en s’appuyant notamment sur des différents cadres de concertation existants. Ce serait, soulignent-ils, la meilleure façon de préserver le consensus dégagé dans le cadre de l’accord de la Saint Sylvestre. Que la centrale électorale accélère et écourte le délai d’enrôlement des électeurs dans l’espace Kasaï.

AU CHEF DE L’ETAT
En sa qualité de garant de la Constitution et du bon fonctionnement des institutions, les OSC membres du Consortium d’influence des politiques l’invitent a ne pas prêter le flanc aux manœuvres confusionnistes et machiavéliques des vautours qui préparent une implosion sociale dans le pays conduirait à une fin chaotique de son mandat. Que le président de la République adopte une attitude ferme qui préserve la paix, la sécurité, la stabilité et l’unité du pays en enjoignant toutes les institutions d’offrir prioritairement au peuple congolais l’élection présidentielle d’ici décembre 2O17.

A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE
Les membres du Consortium d’influence des politiques lui demande instamment à l’Union Africaine (UA), à l’Organisation Internationale de la Francophonie(OIF), à l’Union Européenne (UE) et aux Nations Unies d’adopter un comportement sincère et franc vis-à-vis du sort du peuple congolais et de l’aider à réaliser son rêve le plus ardent, celui de vivre durablement l’alternance démocratique à partir de cette année.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top