Liens commerciaux

0




En témoigne l’épisode du franc qui faillit s’effondrer n’eût été l’opération reprise en mains menée par le Président de la République lui-même appelé à la rescousse par une situation d’extrême urgence« , explique le journal.










« Si, en l’espèce, Joseph Kabila Kabange a pris le taureau par les cornes, il ne faut pas une photo: c’est suite à la vacuité complète, absolue à l’Hôtel du Gouvernement. Que faire? Il faut craindre le jugement de l’Histoire pour qui laisserait sombrer l’Etat. Joseph Kabila Kabange en est conscient… Est-ce pour cela qu’il a repris le chemin de la CENCO en rencontrant à Kisangani, retour d’un sommet à Addis Abeba, l’évêque-président, Marcel Utembi? »







s’interrogent nos confrères.

Entre temps, Bruno Tshibala poursuit ses prérogatives. Il a été représenté le président Kabila, officiellement empêché, en Afrique du Sud, au 37ème sommet de la SADC. A Kinshasa, le Président s’est entretenu au même moment avec son camp politique. Il a été question des élections, mais aussi et surtout de l’issue de la situation.







Officiellement, Joseph Kabila n’a rien dit à son bureau politique au sujet d’un quelconque remplacement de Bruno Tshibala, mais ceci est souvent le cas. Toujours selon le Soft International, le plus difficile c’est de trouver un successeur à Tshibala, son départ étant déjà acté.







Félix Tshisekedi, qui a toujours fait valoir sa disponibilité à ce poste, serait le candidat idéal. Néanmoins, le fils d’Étienne Tshisekedi n’en veut plus. Les négociations seraient en cours, à croire les deux camps. Le député Jean-Claude Vuemba, cadre du Rassemblement, est monté au créneau pour confirmer l’information, tout en insistant sur le respect de l’accord signé le 31 décembre, qui confie en effet le poste au Rassemblement de Félix Tshisekedi.







Toutefois, le député congolais a été contredit par son leader. Félix Tshisekedi, qui affirme cependant que « rien n’est impossible en politique » dit ne plus être intéressé que par les élections qui doivent se tenir « avant la fin de cette année« . Un objectif hypothétique, qui du reste parait comme une surenchère politique. Une chose est sûre, Bruno Tshibala doit se préparer pour la sortie
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top