Liens commerciaux

0
Bruno Mavungu, président du parti politique Union des démocrates pour la renaissance du Congo (UDRC), demande à tous les partis politiques de l’opposition de retirer leurs membres qui siègent dans les institutions hors mandat, pour faire pression sur le pouvoir en place.

Il a fait cette recommandation ce mardi 15 août lors d’une conférence de presse tenue à Kinshasa.

« Nous demandons à tous ceux qui se disent de l’opposition qui sont dans les assemblées provinciales, qui sont gouverneurs, sénateurs, et ceux qui siègent à l’Assemblée nationale de quitter puisque personne n’a obtenu du peuple congolais un mandat de six ans ou de sept ans. Nous demandons à ce qu’ils quittent pour raison des pressions afin d’obtenir des élections qui sont attendues impérativement le mois de décembre 2017 », affirme l’ancien secrétaire général de l’UDPS.

Il fait remarquer que si ces élections ne sont pas organisées cette année, plusieurs problèmes peuvent surgir.

« Si ces élections ne sont pas organisées dans le délai, je crois qu’on risquerait d’avoir un problème beaucoup plus important. Nous attendons que le président de la République puisse se prononcer sur la tenue de ces élections qui devraient avoir lieu à la fin de cette année et qu’il nous dise exactement pourquoi ces élections ne peuvent pas se tenir cette année, et à quelle date lui pense que ces élections pourraient se tenir », affirme Bruno Mavungu.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top