Liens commerciaux

0





Cette brigade de réaction rapide, renseigne l’ACP, a bénéficié d’une formation de 18 mois, dispensée par des instructeurs chinois assistés de leurs collègues congolais, dans le cadre de la coopération militaire sino-congolaise signée en 2008. La quatrième promotion appelée Nindja est en cours de formation.


« La formation de la 32ème brigade de réaction rapide est l’expression éloquente de la détermination du Chef de l’Etat de doter la République Démocratique du Congo d’une armée moderne, professionnelle et républicaine. Elle s’inscrit également dans la préoccupation du commandant suprême des FARDC qui place la formation parmi les priorités du processus de la réforme de l’armée et dans sa vision d’offrir à la RDC un outil de défense à la hauteur de sa dimension en Afrique« , explique nos confrères de l’agence officielle.

Recrutés depuis deux ans dans différentes villes de la RDC, ces militaires dont la brigade porte le sobriquet de «Kwata» qui veut dire «Saisir» dans la langue Luba, ont démontré les différentes techniques apprises au cours de cette cérémonie de prise d’armes qui s’est déroulée à la base militaire de Kamina.

Cette formation intervient après celle organisée à Kitona dans la province du Kongo Central. La fin de la cérémonie a été marquée par un défilé des troupes suivi des démonstrations de défense notamment celles de self défense. Des prix ont été remis aux lauréats.

Après avoir mis en terme à sa coopération militaire avec la Belgique en avril dernier, sur fond de tensions politique, la RDC semble se tourner vers la Chine pour former ses militaires.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top