Liens commerciaux

0
L'IDGPA -Institut pour la démocratie, la gouvernance, la paix et le développement en Afrique, poursuit sa conférence des intellectuels, débutée depuis l'avant-midi du lundi 28 août, dans la salle père Boka, au CEPAS, dans la commune de la Gombe. La conférence se clôture demain mardi 29, par la signature d'un Manifeste des universitaires rd-congolais. Les assises ont pour thème :"Nation congolaise en péril : Responsabilité sociale des universitaires".



La journée du 28 a été marquée par des interventions notamment du directeur exécutif de l'IDGPA, le professeur André Mbata Betukumesu Mangu et du professeur docteur Denis Mukwege. Dans son discours d'introduction, André Mbata a fustigé le caractère complaisant des universitaires rd-congolais. Il a demandé à ces derniers de devenir des universitaires transcendants et de cesser d'être complaisants au service des politiciens. Il a rappelé qu'il n'y a jamais eu d'intellectuels neutres. L'intellectuel est celui qui sait défendre ses idées.


C'est celui qui met ses savoirs à la disposition de son peuple, et qui sait se placer aux côtés de celui-ci. Une société ne peut se promouvoir avec des intellectuels ou universitaires qui sont incapables de porter les désidératas de leurs compatriotes. Le professeur Mbata a pointé l'irresponsabilité des intellectuels rd-congolais dans le désastre rd-congolais. Quand au docteur Mukwege, il a appelé à une révolution morale. Une révolution dont l'impulsion doit impérativement venir des universitaires. Il a appelé aussi à une prise de conscience et de position éthiques dans le chef des intellectuels pour que ces derniers mettent leurs savoirs effectivement au service de la population. Pour cela, Mukwege a demandé aux intellectuels de se mettre débout pour changer les choses -donc la situation catastrophique que traverse la RDC.


JOHN TSHINGOMBE L'IDGPA -Institut pour la démocratie, la gouvernance, la paix et le développement en Afrique, poursuit sa conférence des intellectuels, débutée depuis l'avant-midi du lundi 28 août, dans la salle père Boka, au CEPAS, dans la commune de la Gombe. La conférence se clôture demain mardi 29, par la signature d'un Manifeste des universitaires rd-congolais. Les assises ont pour thème :"Nation congolaise en péril : Responsabilité sociale des universitaires". La journée du 28 a été marquée par des interventions notamment du directeur exécutif de l'IDGPA, le professeur André Mbata Betukumesu Mangu et du professeur docteur Denis Mukwege. Dans son discours d'introduction, André Mbata a fustigé le caractère complaisant des universitaires rd-congolais. Il a demandé à ces derniers de devenir des universitaires transcendants et de cesser d'être complaisants au service des politiciens. Il a rappelé qu'il n'y a jamais eu d'intellectuels neutres. L'intellectuel est celui qui sait défendre ses idées. C'est celui qui met ses savoirs à la disposition de son peuple, et qui sait se placer aux côtés de celui-ci. Une société ne peut se promouvoir avec des intellectuels ou universitaires qui sont incapables de porter les désidératas de leurs compatriotes. Le professeur Mbata a pointé l'irresponsabilité des intellectuels rd-congolais dans le désastre rd-congolais. Quand au docteur Mukwege, il a appelé à une révolution morale. Une révolution dont l'impulsion doit impérativement venir des universitaires.


 Il a appelé aussi à une prise de conscience et de position éthiques dans le chef des intellectuels pour que ces derniers mettent leurs savoirs effectivement au service de la population. Pour cela, Mukwege a demandé aux intellectuels de se mettre débout pour changer les choses -donc la situation catastrophique que traverse la RDC.JOHN TSHINGOMBE
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top