Liens commerciaux

0


Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Steve Mbikayi Mabuluki est rentré au pays le samedi 26 août dernier via l’aéroport international de N’djili à Kinshasa. Le Ministre de l’ESU a passé deux semaines aux Etats-Unis où il était dans le cadre d’une mission officielle. Aussitôt arrivé en République Démocratique du Congo, le Ministre a d’abord parler de grandes lignes de sa mission, mais aussi donner son point de vue par rapport à la grève des professeurs d’Universités. S’agissant de sa mission, le Ministre dit réservé la primeur à sa hiérarchie, particulièrement le Premier Ministre Bruno Tshibala. Au sujet de la grève des professeurs, Steve Mbikayi a promis de relancer les échanges dans le cadre du dialogue permanent en vue de trouver des solutions durables aux problèmes qui concernent spécialement son secteur.
Après plusieurs jours d’absence au pays, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Steve Mbikayi, a regagné Kinshasa depuis le samedi dernier. Réagissant à chaud sur le problème de grève dans son secteur, le Ministre a, de prime à bord, salué la bonne foi de professeurs qui n’ont pas perturbé la clôture de l’année académique, avant de promettre de reprendre les discussions avec eux en ce qui concerne les revendications qui dépendent directement de son secteur. Il a profité de cette occasion, pour demander aux différents comités de gestion de finaliser avec la délibération afin d’aider les étudiants à connaître leur sort et surtout à bien préparer la deuxième session.
De la mission aux Etats-Unis
Motivé par le souci de construire de nouvelles universités publiques, le Ministre de l’ESU travaille dans la droite ligne de la vision du Chef de l’Etat. Pour matérialiser cette volonté, Steve Mbikayi est à la recherche de partenaires. «Je réserve la primeur du rapport de ma mission au Premier Ministre. Suivant les orientations reçues du Chef de l’Etat sous la coordination du Premier Ministre, nous sommes à la recherche des voies et moyens pour moderniser notre secteur de l’Enseignement Supérieur et Universitaire et surtout obtenir la construction de nouvelles Universités Publiques dans notre pays. C’est dans ce cadre que nous avons été rencontré les partenaires à l’extérieur, les choses évoluent très bien. Je crois que dans quelques mois, on va constater le début de quelques choses. Mais comme je l’ai dit, je vais faire d’abord rapport au Premier Ministre avant de pouvoir vous dévoiler le contenu de ma mission et aussi des étapes qu’on va suivre pour arriver à pouvoir moderniser davantage notre enseignement, mais surtout avoir la construction des Universités qui devraient dépasser celles que nous avons acquises de nos colonisateurs», a-t-il expliqué.
Radicalisation de la grève
Steve Mbikayi arrive au moment où la grève se radicalise dans son secteur. Sans aller par le dos de la cuillère, il a commencé par remercier les professeurs qui n’ont pas voulu perturber la clôture de l’année académique alors qu’ils pouvaient bien le faire. Il a également promis de relancer, très rapidement, les échanges avec les professeurs pour trouver des solutions sur des questions qui dépendent de son secteur. «D’abord, je salue le patriotisme de professeurs d’universités qui n’avaient pas voulu perturber la clôture de l’année académique parce qu’ils pouvaient bien le faire. Et ils ont posé des revendications légitimes, exercé leur droit de grève et ont compris qu’il ne fallait pas pénaliser les étudiants, je les félicite. Maintenant que je reviens, je pense qu’on va relancer le dialogue avec eux pour voir dans quelle mesure trouver des solutions rapides pour des questions qui concernent mon secteur», a déclaré le Ministre dès son retour.
Quant au reste, il faut reconnaître que c’est une question générale de tous les travailleurs qui va certainement trouver des solutions au niveau du Gouvernement central.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top