Liens commerciaux

0



L’Ong Médecins Sans Frontières (MSF) fait état d’une épidémie de choléra qui s’est déclarée récemment dans la province du Sud-Kivu. Cette maladie sévit, à Minova, Bukavu, Bulenga, Numbi, Baraka, Sebele et à Nyange où les équipes de cette organisation humanitaire interviennent. Pour freiner le choléra dans cette partie du pays, MSF estime qu’il faille miser d’urgence sur des activités de prévention.

Le Chef de Mission de MSF en RDC, Francisco Otero y Villar estime « qu’il faudrait mettre en place davantage de points de chloration, effectuer des pulvérisations des domiciles des personnes infectées et mener une campagne de sensibilisation le plus rapidement possible ».
Cette épidémie, selon MSF, est la conséquence de la saison sèche en RDC. La pénurie d’eau oblige parfois la population à s’approvisionner dans des lieux où l’eau n’est pas potable. Tous ces faits mis ensemble favorisent l’explosion de l’épidémie. « Un grand nombre de personnes à Minova et à Bukavu puise l’eau du lac directement ou s’approvisionnent dans des points où l’eau n’est pas potable », révèle la source.
Selon la source, plus de 50 % des patients qui débarquent dans le centre de traitement du cholera à Minova viennent d’un quartier de la ville proche du lac, mais très loin d’une source d’eau potable.
Selon les statistiques, depuis début août, MSF, en collaboration avec le ministère de la Santé, a traité plus de 1200 patients. Actuellement, 70 personnes sont en traitement à Minova, 67 à Bukavu, 18 à Bulenga et 22 à Baraka, renseigne un communiqué de cette ONG internationale.
Au-delà de la réponse médicale visant à traiter les patients à Bukavu et dans la Zone de Santé de Minova, Uvira, Ruzizi, Lemera, Kimbi-Lulenge et de Fizi pour contenir l’épidémie, « les mesures de prévention et de coupure des chaînes de transmission ne sont pas encore assez efficaces », précise le communiqué.
Actuellement, des équipes MSF sont déployées dans quatre centres de traitement du choléra (CTC), à Minova, Baraka, Sebele et à Bukavu et trois Unités de Traitement du Choléra (UTC) à Bulenga, Nyange et à Numbi.
Par ailleurs, MSF a détaché, dans les structures appuyées, son personnel qualifié pour la gestion de l’épidémie en appui au personnel du ministère de la Santé.
Dans les différentes structures, MSF mène, entre autres, des activités de prise en charge des malades dans le but de renforcer la capacité du ministère de la Santé. Les équipes de MSF y ont fourni tout le matériel logistique nécessaire.
Pour faire face à l’afflux de patients, MSF a construit des lits afin d’augmenter la capacité des ces centres. A Baraka, indique-t-on, MSF a installé 9 points de chloration pour désinfecter l’eau. Elle a aussi donné du matériel aux structures de Kabeya, Ruzizi, Uvira, Lemera, Kazimia et Mwayenga.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top