Liens commerciaux

0


Jean Florent Ibenge Ikwange, sélectionneur principal de l’équipe nationale A de football de la RDC, les Léopards, a affirmé, mercredi, sur la radio Top Congo FM, resté déterminer pour la qualification de la RDC au Mondial-Russie 2018.




Invité de l’émission sportive, Florent Ibenge a souligné au cours de cet entretien qu’il va mettre tout en œuvre pour atteindre cet objectif noble qu’il s’est assigné avant d’expliquer qu’en ce qui concerne particulièrement le système de jeu et en tant qu’identité tactique, il résulte de l’effectif dont dispose l’entraîneur, le système étant soit statique soit dynamique. Toutefois, a-t-il fait comprendre, seul le résultat compte pour un système de jeu.




En trois ans à la tête de la sélection nationale, I’entraîneur Ibenge a salué la bonne volonté qui caractérise les dirigeants sportifs congolais ainsi que l’engouement autour de l’équipe nationale. Par ailleurs, il a déploré les violences aux stades qui, selon lui, freinent l’éclosion du football congolais pourtant en perpétuelle progression. A cet effet, le coach Ibenge a plaidé pour la mise en œuvre d’une bonne politique de recrutement des jeunes au niveau national et au niveau international afin d’assurer la relève.







Répondant à la question sur la déclaration du Président Alpha Condé de la Guinée de l’engager comme sélectionneur des jeunes de son pays, Jean Florent Ibenge a simplement répondu : « C’est très flatteur ! ». Quant à la continuité de son contrat, le technicien congolais l’a renvoyé à l’avenir.

Florent Ibenge 3 ans à la tête des Léopards football .




Jean Florent Ibenge Ikwange a totalisé, mardi 15 août 2017, 3 ans à la tête de la sélection nationale depuis sa nomination le 14 août 2014, au terme d’une saison florissante avec l’AS Vita Club de Kinshasa.

Il a mérité la confiance de la Fédération congolaise de football association (FECOFA) pour être nommé à la direction de la sélection nationale de la RDC qui, à l’époque, était à la recherche d’un entraîneur après le départ du Français Claude Marie François Le Roy de la sélection A, et Jean Muntubile Ndiela « Djalma Santos » de celle des locaux.







Jean Florent Ibenge avait reçu la mission de permettre à la RDC de redorer son blason et de retrouver son leadership au niveau continental. D’où, toutes les ressources pouvant lui permettre d’atteindre cet objectif noble, à savoir ressources humaines, matérielles et financières devraient lui être assurées par l’Etat congolais à travers l’instance footballistique congolaise.

Trois ans, jour pour jour, l’on notera la médaille de bronze obtenu par les Léopards de la RDC à la CAN-Guinée 2015, la coupe de la 3ème édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) au Rwanda avec les Léopards locaux. Il faut également joindre à ce lot, la disparition du phénomène « qualifications à la calculette », le « phénomène fimbu », la mobilisation et la confiance des Congolais autour de leurs équipes nationales, comme les actifs de son bilan à la tête de ces sélections nationales. Ces performances lui ont valu la reconnaissance de la République par le chef de l’Etat en l’élevant au rang de grand officier de l’Ordre national des héros nationaux « Kabila-Lumumba ».







Par ailleurs, l’élimination en quarts de finale de la CAN-Gabon 2016 du « onze » national congolais est à classer dans le passif de l’action d’Ibenge Ikwange. Une contreperformance qui l’a peut-être poussé à abandonner la sélection des locaux et à poursuivre avec la sélection ‘’A’’ au terme de son contrat qui court jusqu’en 2018.

Jean Florent Ibenge pourrait se distinguer parmi les entraîneurs nationaux du continent s’il réussissait à qualifier la RDC à la Coupe du monde-Russie 2018.



LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top