Liens commerciaux

0
Les étudiants de l’Université pédagogique nationale (UPN) demandent à leurs professeurs en grève depuis le 7 août dernier d’observer un « service minimum » comme dans d’autres universités de la capitale congolaise.

Au terme d’une réunion qui a réuni samedi 19 août les délégués des facultés, des départements, des chefs des promotions et leurs adjoints, le Coordonnateur des étudiants de cette institution Mario Baitelemeke a également appelé les professeurs à « la bonne foi » pour sauver l’année académique en cours en procédant au dépôt des fiches de cotation des examens de la première session et à la délibération des étudiants, conformément au calendrier académique.



Les étudiants de l’UPN « comprennent » cependant le mouvement de grève des professeurs, qu’ils jugent « légitime» a-t-il dit. Ils demandent par conséquent au gouvernement congolais « d’accélérer les négociations afin de trouver la solution aux revendications des professeurs » a rapporté à Radio Okapi le Coordonnateur des étudiants de l’UPN.





M. Baitelemeke a également démenti les allégations selon lesquelles les étudiants de l’UPN se préparent à bruler les véhicules des professeurs. « C’est un non-sens car les étudiants veulent voir les professeurs finaliser leur délibération de la première session » a expliqué l’étudiant.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top