Liens commerciaux

0
Après l’élection qui a conduit Célestin Pande Kapopo à la tête de la Province du Haut-Katanga, le Gouverneur déchu dit ne pas reconnaître ce scrutin.

« La mise en accusation n’aliène pas les droits de l’accusé de se défendre, même en cas d’État d’urgence ou de siège. Il faut se référer aux articles 19 et 61 de la constitution, mais aussi le règlement intérieur de l’Assemblée et la loi sur la libre administration des provinces, ”a dit à ACTUALITE.CD Jean-Claude Kazembe.

Au sujet de l’outrage à l’Assemblée Provinciale du Haut-Katanga dont il est également reproché, Jean Claude Kazembe y voit le non respect des textes réglementaires.

« Il y a outrage à l’Assemblée si 30 jours après,le Gouverneur ne répond pas à une question des députés sur sa gestion, » a-t-il ajouté.

Kazembe Musonda s’étonne cependant de n’avoir pas la question lui adresser sur l’opacité de sa gestion et parle d’une malhonnêteté intellectuelle.

« La fausse mise en accusation est du 28 juillet tandis que le processus a commencé le 14 juillet avec la lettre du Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur. Et le dépôt des candidatures du 21 au 25 juillet. Elle est postérieure,” a-t-il ajouté.

Kazembe dit vouloir poursuivre sa lutte et continue à soutenir Joseph Kabila.

Depuis sa réhabilitation par la Cour Constitutionnelle, Kazembe n’avait plus regagne Lubumbashi jusqu’à la tenue des élections.

Depuis Lubumbashi, José Mukendi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top