Liens commerciaux

0




En séjour dans la province de l’Ituri, Vital Kamerhe affirme avoir été empêché par la police de se rendre à Tara (Territoire de Djugu) où le glissement de terrain a fait au moins 200 morts.




“La police vient de nous barrer la route à 7 km de Kasenyi, c’est incroyable. Ils refusent catégoriquement, ils ont honte qu’un opposant soit le premier à se rendre au lieu de la catastrophe, c’est incroyable”, a dit le président de l’UNC, ce mercredi 23 août 2017 à ACTUALITE.CD.




Plusieurs personnes sont mortes dans l’éboulement survenu le mardi dernier après de fortes pluies dans un village des pêcheurs au bord du Lac Albert.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top