Liens commerciaux

0
L’ancien opposant, José Makila Sumanda, actuellement ministre des transports et voies de communications, s’affiche sans gêne sous les couleurs de la majorité présidentielle, aux côtés de Joseph Kabila, -l’illégal et l’illégitime président de la République. Pour preuve, ce ministre vendu aux coups d’argents soutient mordicus, la candidature de Jean Moke Wotewangi Nzambe, au poste du gouverneur de la province du Sud-Ubangi.

Makila, un homme aussi sans scrupule apporte son soutien indéfectible à ce Moke, de surcroit candidat de la majorité présidentielle, puis violeur d’une mineure de 16 ans. Ce Jean Moke qui exerce les fonctions du ministre des infrastructures au sein du gouvernement provincial du Sud-Ubangi a violé, il y a peu une petite fille de 16 ans, après l’avoir manipulée avec des billets de banques, cadeaux et téléphone. Une plainte contre Moke se trouve depuis juin 2017 au parquet général près le tribunal de grande instance de Gemena.

Cette plainte jusqu’à ce jour n’a pas été examinée, pour la simple raison, Moke bénéfice notamment du soutien de Makila et de certains bonzes de la majorité, qui s’interposent contre le procès de ce ministre provincial, exerçant les charges de l’inspecteur dans l’ATD –parti politique de Makila. C’est un protégé du ministre national des transports. Imaginez-vous, que Moke arrive à faire l’intérim du gouverneur en lieu et place de son collègue de l’intérieur, Jean Contran Ibambe, ayant préséance sur lui, bien entendu sous la bénédiction de ce même Makila. Il faut signaler par ailleurs que Jean Moke Wotewangi bénéficie également du soutien du n°1 de l’agence nationale de renseignements de Gemena.

Et c’est ce hors la loi, ce criminel patenté qui veut prendre le gouvernorat du Sud-Ubangi. Plusieurs organisations des droits de l’homme s’opposent déjà à ce choix de la majorité présidentielle sur ce violeur. Pour rappel, une copie de la plainte contre Moke a été réservée à la conseillère de Kabila en matière de violences faites à la femme, Jeanine Mabunda. Mais, cette dernière est restée jusqu’à ce jour, lettre morte dans les tiroirs de Mabunda –membre très influente de la majorité présidentielle ; -plate-forme qui soutient la candidature de Moke, à la course au gouvernorat du Sud-Ubangi. Un peu pour dire : Mabunda fermerait l’œil sur le dossier judiciaire de ce violeur de Jean Moke Wotewangi Nzambe.

c-news
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top