Liens commerciaux

0


« Le dernier mot revient toujours au peuple congolais ». Invité de Rfi ce mercredi, le président du Rassemblement s’est montré très offensif à l’égard du gouvernement et le chef de l’État Joseph Kabila.

Pour Félix Tshisekedi, une élection présidentielle avant la fin de l’année est toujours possible. « Il n’y a qu’une seule circonscription, le pays. La meilleure des choses à faire c’est d’organiser la présidentielle. Au moins, nous obtiendrons l’alternance », a-t-il suggéré tout en promettant de s’appuyer sur la rue et la communauté internationale pour faire pression sur le Pouvoir.

Par ailleurs, le chef de file de la principale coalition de l’opposition a réitéré sa proposition de la mise en place d’une courte transition de 6 mois sans Joseph Kabila et dirigée par une personnalité consensuelle en cas de la non tenue des élections d’ici à la fin de 2017.

À la question de savoir, avec quels moyens le Rassemblement compte-t-il faire pression sur Joseph Kabila, lui qui tient les services de sécurité, l’armée, la police et l’ANR. Réponse de Félix Tshisekedi : « Il ne tient pas le peuple congolais ».

Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top