Liens commerciaux

0


* « La plus grande richesse de l’Afrique, c’est sa jeunesse », affirme le ministre d’Etat

Le ministre d’Etat en charge de la Décentralisation et Réformes institutionnelles voudrait voir la RDC favoriser l’émergence de la gouvernance locale avec des jeunes. Ceci, affirme-t-il, enclencherait le développement à partir de la base.

Des jeunes, venus de tous les horizons, (partis politiques, confessions religieuses, étudiants) ont été conviés, hier mercredi 9 août, à une conférence organisée au salon Bleu de l’immeuble du Gouvernement par le ministre d’Etat, ministre de la Décentralisation et Réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa, en prévision de la célébration de la Journée africaine de la Décentralisation.
La manifestation, prolifique en exposés, a tourné autour du thème de la célébration, à savoir : " Egalité des chances, autonomisation socio-économique et participation des jeunes à la gouvernance locale et au développement local en Afrique ". Elle a permis aux participants de cerner le lien entre la décentralisation et le développement. A cet effet, le ministre d’Etat Ruberwa a présenté le Nigeria et l’Afrique du Sud, deux premières économies africaines, tout comme l’Allemagne et la Suisse en Europe et les Etats-Unis d’Amérique, comme des exemples de la décentralisation. "L’Afrique croit en cette valeur comme vecteur de développement à partir de la base", a-t-il souligné, faisant remarquer que tout est question de changement de mentalité et de formation. " La plus grande richesse de l’Afrique, c’est sa jeunesse", a affirmé le ministre d’Etat.

JEUNES, NE PAS VERSER DANS LES EXTREMES
La jeunesse, un atout pour l’Afrique. Cette réalité vaut également pour la RDC. Ainsi, Azarias Ruberwa convie les jeunes congolais à s’enrôler massivement, à voter quand ce sera le temps et à se porter candidat. Et face aux tumultes politiques qui s’observent, le ministre de d’Etat en charge de la Décentralisation appelle tout un chacun à attendre le calendrier électoral que va publier la Céni. " Les jeunes doivent avoir un comportement politique correct sans verser dans les extrêmes ", a-t-il appelé.
La ministre de la Jeunesse et Initiation à la nouvelle citoyenneté, Maguy Kiala, a fait un plaidoyer pour l’ouverture des opportunités d’emploi aux jeunes. Ce qui implique l’émergence de la gouvernance locale avec eux. A l’occasion, elle a insisté pour que les jeunes Rd congolais intègrent des valeurs qui accompagnent la citoyenneté.
Avec la mondialisation, le professeur Pierre Kasengedia Motumbe a entretenu les participants sur l’économie numérique : moteur du progrès socio-économique des jeunes en Afrique. Son exposé captivant a permis de faire voir l’importance des TIC dans un développement beaucoup plus rapide. L’intérêt pour la RDC sera de mieux adopter les TIC afin d’en faire des productions et ne pas rester de simples utilisateurs. L’ensemble des acteurs présents à la manifestation, notamment les parlementaires et membres du gouvernement, ont été conviés à investir dans l’entreprenariat des jeunes, l’avenir du pays.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top