Liens commerciaux

0
Les investisseurs étrangers s’abstiennent de réaliser au Kasaï-Oriental les projets de développement en faveur des communautés locales à cause du manque du courant électrique et de l’eau potable, a appris l’ACP la fédération des Entreprises du Congo section du Kasaï-Oriental.





Ces investisseurs étrangers craignent également la mauvaise taxation des impôts et de la multiplication des taxes dues au trésor public et celles payables aux entités décentralisées.


Selon la FEC/Kasaï-Oriental, le gouvernement central doit tout mettre en œuvre pour disposer les moyens financiers conséquents, favorables à la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Tshiala actuellement incapable d’alimenter les investissements locaux à cause de vétusté de ces matériels ceux existant actuellement datant depuis 1950.




Aux autorités provinciales, la FEC fait un plaidoyer en faveur de la suppression de certaines taxes locales pour favoriser les investissements locaux et persuader les étrangers à venir s’installer au Kasaï-Oriental pour participer au développement de cette province à vocation diamantaire et agro-pastorale.

ACP/FNG/YWM/Kayu/FMB/CFM
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top