Liens commerciaux

0




Juliana Lumumba, l'ex-ministre sous Laurent-Désiré Kabila et fille du tout premier Premier ministre de la RDC Patrice Lumumba, a été agressée dans la nuit de vendredi à samedi par trois hommes armés dont un en tenue militaire à la résidence familiale de la Gombe. L'attaque s'est produite au moment où la voiture qui la conduisait avec deux de ses proches franchissait le portail de la parcelle.




Mme Lumumba affirme avoir reçu plusieurs coups de crosse d’une arme AK que tenait un homme en tenue militaire avec son béret à l’épaule. Malgré ses cris de détresse, ses bourreaux n'ont pas lâché prise et ont enchaîné au même moment avec de coups de bottes.




Un proche de Juliana Lumumba a dû debourser sur place une enveloppe de 3 000 dollars américains pour que les criminels se retirent à bord d'une voiture qui les attendait de l'autre côté du boulevard.




«Nous croyons que c’est une attaque délibérée [contre] ma sœur, parce que la résidence Lumumba depuis que nous sommes là on a jamais été inquiété [...] Certes, il y a une insécurité, mais la situation est très préoccupante d’après nous», déplore Roland Lumumba, frère de la victime, assurant tout de même que l’état de santé de sa sœur est hors danger.




Ce récit s’ajoute à d’autres cas d’insécurité enregistrés dans la quasi-totalité des quartiers de Kinshasa. Des témoins font état notamment de cas de braquage comme celui survenu récemment à Mbudi terminus. Là, un conducteur du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) est tombé dans une embuscade des criminels Kulunas qui l’ont blessé avec des machettes.




«Le cas de Mme Lumumba est un cas isolé. Elle a été agressée par des criminels. Les enquêtes sont en cours», a déclaré de son côté, le commissaire provincial de la police, le général Sylvano Kasongo.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top