Liens commerciaux

0


Comme le nom de son parti l’indique, Laurent Batumona veut le changement à la tête du pays et au sein des Institutions de la République. Il s’est enrôlé, dimanche 30 juillet 2017, à l’école primaire Saint Clément, dans la Commune de Makala. Après son enrôlement, il a fait une déclaration dans laquelle il demande au Président de la République de libérer le Président de la Ceni. Il a soutenu que Corneille Nangaa est pris en otage par la Majorité présidentielle. Les élections, pour lui, doivent se tenir avant le 31 décembre 2017 tel que stipulé dans l’Accord de la Saint Sylvestre. Accompagné d’une foule nombreuse de ses partisans, le Président du Mouvement de Solidarité pour le Changement (MSC), et, du Front pour le Peuple, membre du Rassemblement aile Limete, s’est félicité de l’acte civique qu’il a accompli en tant que leader politique. ‘’J’ai voulu maquer par ce geste l’histoire de notre commune, de notre district de la Funa et de notre pays. J’ai accompli mon devoir civique, en m’enrôlant pour les élections que nous demandons de tous nos vœux à la fin de l’année 2017’’.

Arrivé au Centre d’Inscription d’Electeurs de Saint Clément à 13 heures, Laurent Batumona a quitté ce complexe scolaire vers 17 heures 20’, en demandant à la Ceni de publier le calendrier électoral. Il a, d’abord, décliné son identité devant le préposé de la Commission électorale nationale indépendante, ensuite, s’est fait capturer, avant de laisser ses empreintes digitales sur les machines de la CENI. Trente minutes après, Laurent Batumona a obtenu sa carte après toutes les formalités requises. Son enrôlement a eu lieu en présence du Secrétaire général Adjoint du MSC, Jules Mukumbi et de plusieurs autres cadres venus également s’enrôler.

Le Président du MSC s’est dit satisfait de l’acte civique qu’il a posé. Par ce geste plus rassurant de la tenue des élections en RDC, il a donné l’impulsion à plusieurs membres et de la population de remplir leur devoir civique jusqu’à faire épuiser tous les formulaires que dispose le Centre. Il est resté jusqu’à la dernière livraison de la carte d’électeur. C’est qui lui valu des applaudissements et remerciements des combattants et combattantes ainsi que de la population environnante. Il n’a pas manqué de faire quelques observations sur le déroulement de cette opération d’identification et enrôlement des électeurs dans ce centre. ‘’Au regard de la lenteur que je viens d’observer et du processus électoral, en général, nous sommes arrivés au dernier virage. C’est pourquoi, nous exhortons les responsables de la Ceni de ne pas être dépendants de la Majorité présidentielle (MP) afin que nous puissions obtenir l’alternance en RDC’’. Il a lancé un appel pressant aux retardataires de faire diligence pour ce faire enrôler pour que le Mouvement de Solidarité pour le Changement (MSC) et le Front pour le Peuple puisse être en mesure de rafler autant des sièges possibles à tous les échelons notamment, les élections provinciales, législatives pourquoi pas Présidentiel’’. Il est rentré à pied de l’école Saint Clément à la paroisse Saint Mathias de Makala accompagné par de nombreux partisans de son Parti et la population de son fief électoral sous le rythme de la fanfare et des acclamations tout le long de son parcours, de bout en bout de la commune de Makala. Avant de se rendre au centre d’inscription pour s’enrôler, il a été à la Communauté Baptiste du Congo de Makala/Manzengele pour adorer Dieu et chercher sa face. C’est ainsi que les fidèles de cette communauté ont eu l’occasion de l’accompagner pour ainsi obtenir leur carte d’électeur.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top