Liens commerciaux

0



(Par l’Ev. Colin NZOLANTIMA)
INTRODUCTION
Dans la première partie nous avons évoqué plusieurs aspects de la prospérité. Ces aspects relevaient du caractère et des comportements des individus. Comme nous le dit Romains 12.2 nous devons être transformes par le renouvellement de l’intelligence, de notre manière de pensée, de parler et d’agir. Les béatitudes nous démontrent que nous devons être dépossédés de certaines habitudes qui sont sources de stress et de mécontentement.

VOUS ETES PROSPERES MAINTENANT
Plusieurs nations aspirent à la prospérité en voulant singer et imiter la manière de vivre ou des possessions des autres peuples. Ces personnes méprisent ou ignorent les valeurs et les potentialités dont ils disposent. Cette attitude les oblige à s’engager dans des projets qui relèvent des désirs et non des besoins de la communauté. En effet, l’orgueil, la cupidité, l’avidité, la jalousie … sont des fléaux qui détruisent la vraie prospérité.
Tout individu ou toute nation possède en lui-même les éléments nécessaires à son épanouissement. Nous sommes Fils de Dieu et héritiers selon la promesse, l’Alliance faite par Dieu avec Abraham. C’est par la foi et non par nos performances que nous avons reçu cet héritage.
La grande vérité est que nous sommes prospères, maintenant, si nous sommes en Christ. Dans la prière et la méditation, Dieu nous donnera tout le temps des révélations comment nous devons utiliser les richesses dont nous disposons. C’est dans l’obéissance à Dieu que nous développons notre relation. Si vous m’aimez, gardez mes commandements. Ces commandements peuvent provenir du logos c’est-à-dire de la parole écrite de Dieu dans la Bible, ou du rhema c’est-à-dire d’une instruction particulière provenant de Dieu par révélation. Souvent cela nous semble superflu ces instructions. Mais c’est par la foi que nous obéissons. Et nous nous y soumettons quand bien même les circonstances présentes nous semblent contraires.
Nous assistons à toutes sortes de conférences, séminaires, ateliers sur la bonne gouvernance, le renforcement des capacités dans un domaine particulier et par différents experts internationaux ou nationaux. Des règles et procédures sont édictées. Mais aucune amélioration des conditions sociales de la population. Il suffirait de jeter un coup d’œil aux différents rapports des organisations internationales sur l’état du monde et de différentes nations pour se rendre compte de la situation chaotique dans laquelle nous sommes.
Dieu veut des hommes et des femmes qui décident d’obéir à Ses instructions et non ceux qui choisissent de leur gré ce qui leur convient. Nous devons rechercher la volonté de Dieu pour ma vie et pour ma communauté. Les membres doivent jouir des richesses que Dieu leur a attribuées. Ces richesses apportent la sante, la paix, la prospérité.

COMMENT DEPENSEZ- VOUS VOTRE HERITAGE
1 Pierre 1.3 " Beni soit Dieu qui nous a régénérés … pour un héritage ".
Romains 12 nous montre comment on devrait exercer les dons que nous avons reçus : prophétiser, servir, enseigner, donner, présider, faire miséricorde…
Comment cela peut s’appliquer dans notre travail ?
- Dans ces temps de changements et de perturbations dans le monde des affaires, sommes-nous prêts à annoncer les principes de Dieu dans le monde des affaires ?
- Pouvons-nous enseigner les autres dans le monde du travail par notre vie et comportement ?
- Avons-nous de l’affection et de l’amour pour les autres dans notre activité ?
- Pouvons-nous secourir nos concurrents quand ils sont butés à des problèmes sérieux ?
L’homme prospère peut se le permettre car il est sûr de ces compétences et potentialités, de son héritage. Il n’est pas vaincu par le mal mais par le bien.

VOTRE LIEU DE BENEDICTION
Ce lieu est celui de l’onction, c’est-à-dire ce que Dieu m’a réservé personnellement. Matthieu 13.44 : le trésor caché. Pour le découvrir il faut savoir ce que Dieu a mis en vous. Il faudrait considérer le travail comme une adoration, une activité qu’on exerce avec joie pour servir les autres et non seulement comme source de gain.
Le monde, avec la mentalité gréco-latine, nous apprend des activités sacrées et profanes, des aliments purs et impurs, des jours sacrés (le sabbat) et les autres jours, les vocations saintes et les autres métiers, …
Quand Jésus vient toucher votre vie il sanctifie tout ce que vous faites et touchez selon sa volonté. Jésus est le Seigneur du Sabbat, de la nourriture, des jours, des boissons…
On n’est plus esclave. Il n’y a plus deux classes de gens, deux classes d’activités, de vocations, ceux à temps pleins et les autres ; les pasteurs, les évangélistes, le clergé d’une part et les autres. Il n’y a plus de séparation entre les activités spirituelles et les activités non spirituelles telles que professionnelles.

VOTRE ACTIVITE EST LE SPHERE DE VOTRE VOCATION
Colossiens 3.17 " Quoique vous fassiez en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant grâces, par Lui à Dieu le Père. "
Toutes nos activités doivent être exercées dans le but de faire l’œuvre de Dieu. Un médecin dans son cabinet exerce une activité sainte en soignant les malades. Le mécanicien dans son garage est appelé a réparer le véhicule avec passion, le vendeur ne doit pas vendre des produits périmés ou toxiques et impropres à la consommation ; le journaliste ne relaiera pas des messages haineux, incitant à la violence, a l’obscénité, la vulgarité… Le chef d’entreprise qui paie promptement les salaires de ses travailleurs ; les travailleurs qui travaillent avec diligence pour honorer leur entreprise… il est évident que leurs activités ne doivent pas être illicites, frauduleuses, contraires à l’éthique, à la bienveillance.
Plusieurs nations qu’on a traitées de rétrogrades du fait de leurs coutumes, nous remarquons que ces coutumes qui étaient honnies, sont aujourd’hui valorisées. Des nations qui ont diverses richesses mais qui s’estiment pauvres parce qu’elles veulent se comparer avec les autres peuples. Plusieurs projets de développements voulant insérer des nations dans les critères prédéfinis ont entrainé ces pays dans des situations de pauvreté immenses.
L’endettement relatif au financement de ces projets, a occasionné des coûts de remboursements très élevés et provoquant des mesures d’austérité draconiennes. La conséquence est l’assainissement des entreprises et le chômage qui s’accentue. Les nombreuses restrictions budgétaires ont provoqué un accroissement de la pauvreté.
GANDHI a dit que le monde a suffisamment de ressources pour couvrir tous les besoins de l’humanité, mais pas assez pour satisfaire les désirs des hommes. Les désirs sont liés à l’insatisfaction car les besoins primaires sont : se nourrir, se loger et se vêtir.
Plusieurs personnes ayant des talents bien avérés ne l’exercent pas car ils estiment que ce travail est pour des personnes de seconde zone. Ils pensent que le parlementaire est plus important que la femme au marché. Certaines femmes sous-estiment la ménagère, et pourtant toute l’éducation et le bien-être de la famille passent entre les mains de ces femmes dévouées et exerçant leurs aptitudes pour des futurs leaders très désintéressés et travaillant pour l’intérêt général de la nation. Il est souvent démontré la corrélation entre le comportement d’un responsable et l’influence de sa mère dans son éducation.

ETRE FIER DE SES POTENTIALITES
La prospérité voudrait que vous soyez fier de vos talents et de votre vocation. Ne soyez jamais envieux des autres. Quand bien même vous traverserez des moments difficiles du fait de votre appel, persévérez car le fruit germera. La prospérité, c’est aussi de ne jamais vous sous-estimer ; avoir de la fierté de ce que l’on fait. La prospérité est un fruit, une attitude, un comportement. Et non une question de réussite matérielle ou financière.
Un homme avait les talents de cordonnier et faisait de très belles chaussures. Il méprisait ce travail par complexe. Il a cherché un emploi dans plusieurs entreprises. Il a erré pendant plusieurs années pour revenir à sa vocation et retrouver la joie. Chacun de nous devrait découvrir sa vocation, son appel, son ministère. Cette activité qui lui procure la joie, la paix et le bonheur. Cette activité devrait se faire dans l’obéissance et la pratique des commandements de Dieu. C’est l’amour et la compassion qui devrait guider nos actions.
Jérémie 30 19 nous montre la cause de la captivité du peuple d’Israël. La méchanceté nous amène aussi dans le désert et dans des activités improductives. La repentance et la soumission à la Parole de Dieu, nous fait jouir du bonheur tant espéré.

CONCLUSION
Deutéronome 30.19 " J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui ; car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Eternel a juré de donner à tes pères… "
Un homme prospère évite les mensonges, la tricherie, la cupidité, l’impudicité, le vol, la méchanceté,… car il est confiant dans les promesses de Dieu et en ses potentialités. Il marche dans l’intégrité, l’honnêteté, l’humilité, la bonté… car il se connait.
L’Ecclésiaste dit : " Toutes les eaux vont à la mer, mais la mer n’est jamais remplie ". En cherchant à tout avoir, vous n’assouvirez jamais votre soif. La prospérité dépende de votre mentalité renouvelée.
La Question fondamentale est celle-ci : Etes-vous prospère ? Etes-vous content de votre activité ? Que chacun y réponde et apprécie sa prospérité en méditant Deutéronome 28, qui nous donne 14 versets de bénédiction et 54 versets de malédiction. Que Dieu vous bénisse.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top