Liens commerciaux

0


Les pensionnaires de l’hospice des vieillards de l’avenue Kamuandu, dans la commune de Ndesha, à Kananga, ont lancé, lundi, un cri d’alarme pour la construction des latrines et des lavoirs au sein de leur centre, au cours d’une visite leur rendue par une église de la place.




Les conditions d’insalubrité dans lesquelles ils vivent les exposent à toutes sortes de maladies, les pensionnaires étant obligés de se décharger dans la nature au tour de cet hospice.






Bien plus, ces vieillards dorment à même le sol, sans couverture en l’absence d’une alimentation appropriée au point que de nombreux cas des décès y sont enregistrés.




Cet hospice qui est actuellement géré par l’EES (Eglise Evangélique des sacrificateurs) héberge 45 pensionnaires dont 21 femmes, 7 hommes et 17 enfants.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top