Liens commerciaux

0
Circulation fluide, boutiques et magasins fermés, la République démocratique du Congo a tourné au ralenti ce mardi 8 Août 2017, premier jour de l’opération ville morte de 48 heures – jusque ce mercredi 9 Août – décrété par le Rassemblement des forces politiques de l’opposition. La capitale Kinshasa, mais aussi les grandes villes, Lubumbashi, Goma ou encore Beni n’ont pu retrouver quelques activités que dans la mi-journée.

Pour l’opposition, c’est un signal fort lancé au chef de l’État Joseph Kabila. « Grand merci et bravo au peuple congolais pour la réussite de la ville morte. Ceci nous encourage à continuer le combat jusque à la victoire finale », à tweeté le président du Rassemblement Felix Tshisekedi, malgré les restrictions des réseaux sociaux.

« En observant le mot d’ordre du Rassemblement, le peuple a manifesté son ardent désir du changement et sa rupture avec le régime », s’est réjoui pour sa part l’UDA, le parti de Claudel André Lubaya.

Invité de Tv5 dans la soirée, le porte-parole de Moise Katumbi, Olivier Kamitatu a salué l’«expression de 80 millions de Congolais d’aller aux élections ».

Cet appel à la ville morte est l’une des premières actions que l’opposition a prévues a lancé pour le reste des mois qui séparent le pays du 31 décembre 2017, la date qui devait marquer la fin de la transition politique décidée dans l’accord de la Saint Sylvestre.

CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top