Liens commerciaux

0

A notre avis, les journées VILLES MORTES doivent avoir pour objectifs:
1. Démontrer à l'opinion nationale et internationale le rejet du pouvoir en place en République Démocratique du Congo et le respect des consignes de l'opposition par la population.
Or, les 4 coins du monde sont déjà au courant, quotidiennement d'ailleurs, du fait que la République Démocratique du Congo est gouverné et occupé par une bande des terroristes tustis rwandais et des collabos congolais. Le rejet de Joseph Kabila, président illégitime et illégal est total par le peuple congolais.
2. Donner un signal d'alarme fort aux autorités sur les pertes subies par l'économie du pays pour cette action de ville morte.
Pourtant, l'économie du Congo est entièrement délabrée: la population à près de 80% au chômage est dans la misère la plus sombre. Dans ces conditions, interdir les gens de sortir pour mendier, faire du troc et d'autres activités informelles pour manger le soir ou nourrir leurs familles, est inhumain. C'est un crime.
Surtout, Kabila dont la richesse personnelle, volée au peuple congolais est estimée à plus de 25 milliards de dollars américains, a parmi ses missions principales, la destruction systématique de l'économie nationale congolaise afin d'affaiblir notre pays (voir la vidéo des députés européens au parlement de l'UE) .
N'est-ce pas cette décision irréfléchie des villes mortes prise par le Rassemblement renforce Kabila dans ses missions nefastes contre la patrie?
3. Créer un électrochoc psychologique aux autorités congolaises pour méditer sur leur politique, leurs décisions, leurs actes et leurs méthodes.
Cette interpellation à la responsabilité, au patriotisme et au civisme ne peut être entendue que par les hommes d'État qui gouvernent pour l'intérêt général, la prospérité, la grandeur et la fierté de leur pays. Malheureusement, ce genre des personnalités politiques n'existe pas à la Minorité (fausse majorité) présidentielle du régime Kabila, constitué des hommes robots "fabriqués " pour piller les ressources naturelles du pays, voler les deniers publics, tuer la population, assassiner les activistes des droits de l'homme, les acteurs politiques de l'opposition et les officiers de l'armée, organiser les infiltrations des étrangers dans les institutions et les services de sécurité, détruire notre identité, notre culture et notre éducation nationale....
Voilà pourquoi nous exigeons la fin des villes mortes préconisées par le Rassemblement.
Par ailleurs, nous pensons que le Rassemblement serait mieux inspiré de s'associer avec tous les vrais acteurs du changement afin d'harmoniser et d'unifier les actions efficaces et appropriées à l'urgence de dégager Kabila du pouvoir illégitime et illégal, sur la seule base de l'article 64 de la constitution.
KAMANGA AMITAR
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top