Liens commerciaux

0


Le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, a affirmé qu’une grande partie des opérations d’enrôlement des électeurs a été réalisée sur fonds propre du gouvernement congolais.

« Sur les 42 millions d’électeurs attendus, la CENI a déjà enregistré, au 22 août 2017, 40 millions, soit 95% du taux de ses attentes (…) les résultats significatifs obtenus jusqu’ici par la CENI dans ces opérations, les sont essentiellement par les efforts du gouvernement qui pourvoit seul aux différentes dépenses y relatives dans un contexte du marasme socio-économique pour un montant estimé à 400 millions de dollars américains », a expliqué She Okitundu ce mercredi 23 août 2017 devant le Conseil Paix et Sécurité de l’Union Africaine.

Le chef de la diplomatie congolaise signale, par ailleurs, que seuls 6% du montant sont financés par les partenaires sur une somme de 123 millions de dollars américains prévus, pour la tranche de 2017-2019, dans le panier de fonds multipartenaires pour le Projet d’appui au cycle électoral au Congo (Parec).

« Ce financement minimal vise principalement à accompagner les actions de la société civile à la consolidation de la paix et à l’observation du processus d’enrôlement, et ne bénéficie donc pas directement au financement de la CENI pourtant sujette à des difficultés de trésorerie », a ajouté le ministre congolais.

Le Conseil Paix et Sécurité de l’Union Africaine a, quant à lui, appelé à publier “dès que possible le calendrier électoral”. Il a également plaidé pour la tenue des élections libres et crédibles en RDC.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top