Liens commerciaux

0




Communiqué.




Goma, le 31 juillet 2017. L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, est scandalisé par l’interpellation brutale de plusieurs journalistes travaillant pour des médias locaux et internationaux émettant dans les provinces de la République démocratique du Congo (RDC).




Daniel Chube Ngorombi, Justin Kabunga, Etienne Mosengo et Ley Wera respectivement journalistes et correspondants de Radio France Internationale (RFI/Goma), de Radio Télévision Graben, du site d’informations Congo Synthèse et de BBC (British broadcasting corporation) ont été interpellés, le 31 juillet 2017 à 10 heures (heure locale), à Goma (Nord Kivu), dans l’Est du Congo, devant le bureau provincial de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI/Goma), par les agents de la Police Nationale Congolaise (PNC/Goma). Ces journalistes ont été interpellés au moment où ils effectuaient le reportage sur un rassemblement des organisations de la société civile locale qui exigeaient la publication du calendrier électoral et la tenue des élections à la fin de l’année 2017.




Ils ont été embarqués de force à bord d’une jeep de la police et conduits au bureau de la police de la Mairie de Goma, où ils ont été entendus sur procès-verbal par un officier de police. Le matériel des journalistes a été confisqué par des responsables des forces de défense et de sécurité qui ont effacé des images sur le rassemblement.




A Kinshasa, les journalistes Alain Uaykanu, Christine Tshibuyi, Pascal Mulegwa, Chinois Mbelechi, Kelly Katombe, Emmanuela Nzombi et Nancy Ntumba travaillant respectivement pour l’agence Chine nouvelle, le site d’informations Actualite.cd, l’agence Anadolu, BBC/Kinshasa, l’agence de presse Reuters et Vox Congo, ont été interpellés par la PNC/Kinshasa à la place Triomphale, puis séquestrés pendant plus d’une demie heure dans une école. Ils ont été accusés d’avoir tenté de couvrir un rassemblement de la société civile de Kinshasa.




A Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga, dans le sud-Est du Congo, Colin Djuma Musompo, journaliste à la station locale de Radio Okapi, a été interpellé par la Police alors qu’il effectuait son reportage.




A Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, les journalistes Christian Safari et Esther Nino, travaillant pour la station de radio-télévision Canal Futur, émettant à Bukavu, ont été interpellés devant le bureau de Coordination de la société civile par des éléments de la PNC/Bukavu et leur matériel confisqué.




Tous les journalistes ont été remis en liberté dans l’après-midi du 31 juillet 2017 et le matériel confisqué a été restitué.




Au regard à ce qui précède, OLPA condamne ces interpellations injustifiées de plusieurs journalistes en plein exercice de leur métier. Il s’agit manifestement des violations graves de la liberté d’information garantie par la loi congolaise et les instruments juridiques relatifs aux droits de l’homme.




Par conséquent, OLPA demande aux autorités congolaises de cesser ces pratiques qui ne favorisent pas l’exercice de la liberté de presse sur l’ensemble du pays.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top