Liens commerciaux

0


A la tête d’une forte délégation des sympathisants et cadres du Mouvement libéral (Ml), Thomas Luhaka a livré sa position en ce qui concerne la tenue ou non des élections. A Saint-Georges à Kintambo où il s’est enrôlé, le président national de l’ex-Mlc libéral a pris à contre-pieds ceux des politiciens qui véhiculent les messages faisant état de l’incapacité du Gouvernement et de la CENI d’organiser les scrutins tels que spécifiés dans l’Accord de la Saint Sylvestre signé entre la Majorité, l’Opposition et la Société civile, sous les auspices des Évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

Devant une foule dense constituée de membres de son parti, Thomas Luhaka a expliqué son geste : " Nous devons donner aux Congolais l’exemple de choix des dirigeants ".
Par ailleurs ministre d’Etat en charge des Travaux publics, le chef de file du Ml a rappellé : "Nous avons, nous, au niveau du Ml, lancé une grande campagne à Kinshasa pour demander à tout le monde de s’enrôler. Aujourd’hui nous avons pensé que c’est notre tour de montrer cet exemple civique pour que tout le monde puisse s’enrôler ".
" Que les gens ne dorment pas. Qu’ils ne rêvent pas, parce qu’il y aura des élections dans ce pays ", a-t-il martelé.Venez nombreux vous enrôler si vous voulez exactement faire votre choix politique lors des prochains scrutins ", a-t-il entonné.
En clair, Thomas Luhaka est sûr qu’en dépit de certaines faiblesses qu’on reprocherait à telle ou telle institution, il apparaît clair que la RDC a mis le cap sur les élections. "N’en déplaise à ceux qui s’illustrent dans les mauvaises campagnes pour décourager les Congolais à se choisir leurs dirigeants", s’est-il exclamé.
" Malgré les difficultés, la campagne de dénigrement, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) continue à faire son travail et la population croit à ces élections, parce qu’en ces moments, plus de 40 millions des Congolais se sont enrôlés", a reconnu le président du Ml, exhibant sa nouvelle carte d’électeur à la sortie du bureau d’enrôlement.
" Quand on parle du peuple, c’est ça le peuple ", a-t-il répondu particulièrement au Rassemblement aile Limete qui a toujours estimé à tort avoir seul le monopole de détenir le peuple sous son contrôle.
" Les Congolais veulent ces élections et ils ont adhéré au processus électoral en s’enrôlant de manière massive. Donc, nous pensons que maintenant il faut qu’on aille aux élections. Qu’on arrête avec les distractions ".
Pour Thomas Luhaka, la machine électorale est tellement en marche qu’il n’appartient plus à une classe politique de freiner l’élan de l’organisation des élections. "Ceux qui pensent qu’ils peuvent accéder au pouvoir par un coup de force, par incitation de la population à une insurrection, sont entrain de se tromper. Le peuple congolais, dans sa majorité croit au processus électoral et a pris sa carte d’électeur ", a-t-il lâché.
Conscient des échéances électorales à venir, le Ml a pris toutes les dispositions pour ne pas faire une piètre figure. Dans ce sens, Thomas Luhaka mobilise déjà sa base et implante le parti à travers le pays notamment à l’intérieur des provinces.
« Le but, a-t-il expliqué récemment aux cadres du parti au cours d’une matinée politique, c’est de permettre effectivement au Ml de s’afficher comme un vrai parti national contrairement à la plupart des organisations politiques que connaît la RDC.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top