Liens commerciaux

0


Le MSC clôture son Université du Changement et affiche ses ambitions. Le séminaire de renforcement des capacités a été très intéressant. Les combattants ont apprécié les interventions basées sur la ‘’Communication politique, le Marketing politique et le leadership dans un parti politique’’. L’objectif de cette session est de larguer les Cadres dans les débats politiques pour la conquête du pouvoir. Le MSC, le Front du Peuple ainsi que le Rassemblement rejettent la déclaration de la SADC sur l’impossibilité d’organiser les élections en 2017 en RDC. ‘’Le MSC s’est battu pendant six ans pour l’alternance au pouvoir. Il est grand temps que les Congolais puissent se prendre en charge’’, a déclaré Laurent Batumona, l’Autorité Morale de cette machine politique du changement. Concernant l’Accord de la Saint Sylvestre, Laurent Batumona exhorte le Président Joseph Kabila de rentrer dans l’Accord. Il estime que l’Accord ne peut pas s’appliquer sans les Evêques qui en sont les géniteurs. «Les murs de l’Accord sont brisés, les Evêques doivent rentrer pour rebâtir ces murs». Et d’ajouter : ‘’nous ne pouvons pas tolérer un 3ème dialogue, mais nous pensons qu’une fenêtre peut s’ouvrir pour que les pourparlers puisent être entamés afin d’éviter le pays à basculer dans le chaos’’. Pour les quatre mois qui restent, il a lancé un appel à la communauté internationale à intervenir en vue de l’application de l’Accord et le financement des élections. Le MSC, a soutenu son leader, compatit au malheur qui a endeuillé le village de Tara. Il recommande au gouvernement de décréter un deuil national et d’initier une collecte de fonds pour soutenir ces compatriotes frappés de plein fouet par cette catastrophe naturelle.
L’Université du Changement du Mouvement de Solidarité pour le Changement s’est clôturée dimanche 27 août 2017. Une session de formation marquée par des démonstrations de force et d’ambitions affichées des militants pour la conquête du pouvoir. Après quatre jours d’exposés, de débats et de représentations, l’Université du Changement a fermé ses portes avec une détermination pour le changement. C’est le Président Laurent Batumona qui a eu la responsabilité de prononcer le discours de clôture. «La tenue de cette session de formation et d’information répond à un souhait que j’avais émis personnellement car, j’avais estimé que le renforcement de vos capacités dans le domaine de la Communication politique, du marketing politique, du leadership ainsi que dans la connaissance parfaite du projet de société de notre parti serait une contribution essentielle dans le combat politique que nous menons ensemble pour conquérir le pouvoir», a ainsi lancé le Président national du MCS et du Front du peuple.
Que retenir de l’Université du Changement du MSC ?
Sur le plan politique, le président Batumona a livré un discours portant sur les objectifs de ce séminaire de renforcement des capacités, la politique sociale, économique, la cohésion au sein du Parti, l’évolution des activités du Front du peuple et du Rassemblement.
Sur la question des élections et en rapport avec la déclaration ‘‘malencontreuse’’ de Jacob Zuma, président Sud africain, Laurent Batumona a littéralement mouillé la chemise. Plein de force devant les membres du Rassemblement et les militants du MSC, il a énergiquement protesté.
Pour Batumona Laurent, Jacob Zuma ne peut pas prendre la place du peuple congolais à qui il a appelé à la vigilance tous azimuts. Selon lui, le peuple congolais doit puiser sa force de résistance dans l’Hymne national lorsqu’il faut clamer ‘’Débout Congolais’’. Il a dénoncé le comportement de la SADC pour avoir floué le Rassemblement à trois reprises. Ce discours était très attendu après le remous de ces derniers jours provoqués, entre autres, par la Ceni et la SADC.
‘’Tenez, la SADC figure parmi les Institutions qui demandaient, dans leur mesquinerie, au Rassemblement, de présenter 3 noms pour la nomination du Premier Ministre alors que cette position est contraire et viole l’Accord politique global et inclusif du Centre Interdiocésain de Kinshasa’’, a fustigé Laurent Batumona.
A ce sujet, le MSC pense qu’il y a lieu que la communauté internationale et les Nations Unies apportent des ressources nécessaires pour l’organisation des élections dans le délai convenu à travers le PNUD et pour l’application de l’Accord du 31 décembre 2016.
Troisième Dialogue
Parmi les points principaux que le Président du MSC a livrés, la problématique du dialogue a été évoquée. Pour le MSC, le 3ème dialogue n’est pas à l’ordre du jour. ‘’Le MSC avec le Rassemblement se prépare à affronter les élections au plus tard le 31 décembre 2017’’.
Il sied d’indiquer que cette cérémonie s’est clôturée par la remise des brevets aux participants de cette Université du Changement du MSC, soit 1.500 au total. Une autre session est prévue au mois de septembre prochain.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top