Liens commerciaux

0
La majorité présidentielle (MP) et l’opposition commentent diversement l’appel aux journées «ville morte», lancé par le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement. Pour l’opposition, cette manifestation a été une réussite. De son côté, la MP parle d’une «distraction.»

Le Rassemblement a appelé tous les Congolais à observer deux journées «ville morte», mardi 8 et mercredi 9 août, afin d’exiger l’organisation des élections avant décembre 2017.

«L’objectif est atteint», se félicite Augustin Kabuya, porte-parole de l’UDPS, qui parle d’une réussite totale.

Pour lui, le peuple a encore une fois montré qu’il n’est pas d’accord avec la famille politique du chef de l’Etat.

«Je remercie notre peuple pour cette détermination. Souvent quand nous parlons on nous pose la question de quel peuple vous parlez? Nous avons lancé un mot d’ordre et le peuple a suivi. Cela nous donne encore du courage pour continuer notre combat d’une manière pacifique», se réjouit Augustin Kabuya.

Le porte-parole de l’UDPS renseigne que l’autorité morale de la MP procède à des interpellations de quelques membres de sa plateforme pour les interroger sur la réussite du premier jour de la journée «ville morte.»

«Selon des informations en ma possession, leur autorité morale est en train d’interpeller les uns et les autres, pour leur dire : ‘vous m’avez toujours trompé, en me disant que l’opposition congolaise est restée une coquille vide’», se moque Augustin Kabuya.


«Distraction»

«Cet appel de l’opposition est une distraction car elle n’est pas prête d’aller aux élections», rétorque le porte-parole de la MP, André-Alain Atundu Liongo.

Il estime que ce n’était pas opportun de lancer l’appel d’une journée «ville morte», d’autant plus que le cap est désormais tourné vers l’organisation des élections.

«Aujourd’hui, toute la population, les dirigeants et la classe politique, tout le monde est tendu vers l’organisation des élections dont dépend notamment la bonne fin du processus d’enrôlement», soutient le porte-parole de la MP.

André-Alain Atundu Liongo reproche à l’opposition de ne pas être prête pour les scrutins, d’où l’appel à des journées «ville morte» pour chercher à occuper certains politiques.

«L’opposition donne l’impression au peuple qu’elle cherche son intérêt, alors qu’en réalité, l’opération ‘ville morte’ est faite pour revendiquer le droit d’un tel ou un autre d’être premier ministre, plutôt qu’un autre ou qu’un tel autre soit président du CNSA [Conseil national de suivi de l’accord] plutôt qu’un autre», déplore-t-il.

radiookapi.net
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top