Liens commerciaux

0



Déception totale dans le milieu des supporters congolais, venus en masse hier mardi 5 septembre pour soutenir leur équipe nationale. La RDC a Accueilli la Tunisie en match comptant pour la 4ème journée des éliminatoires du Mondial 2018, le Onze national s’est fait accrocher sous le score de 2 buts partout. Pour Jean-Florent Ibenge, ce résultat met fin au rêve congolais de se qualifier pour la prochaine Coupe du Monde, prévue en Russie 2018.

Dans un stade des Martyrs refusant du monde, le Onze national rd Congolais n’a pas atteint sa mission de détrôner la Tunisie de la tête du groupe A, qu’elle occupe depuis la 3ème journée. Avec désormais 10 points dans son escarcelle, la sélection chère à Nabil Maaloul est quasiment qualifiée pour la Russie, au détriment des Congolais qui trainent encore derrière avec 7 points. Juste devant les Guinéens et les Libyens qui comptent tous 3 points, chacun.
Pour le technicien congolais Jean-Florent Ibenge, le travail qui reste à faire, c’est de gagner les deux rencontres restant, tout en espérant un faux pas du côté tunisien. "Nous sommes passés à côté de notre qualification. Le travail qui nous reste à faire, c’est de gagner tous nos matches, car on ne peut rien faire d’autres et espérer peut-être un faux pas côté tunisien. Si ça se passe comme-ça, nous serons devant eux grâce à la différence des buts. Mais ce qui est sûr : nous n’avons plus notre destin en main. Nous l’avions laissé filer. Nous sommes fautifs. Notre adversaire du jour était coriace. Il n’a pas paniqué malgré l’écart de deux buts", a-t-il déclaré.

"NOUS N’ALLONS PAS METTRE L’ELIMINATION DE TOUTE L’EQUIPE SUR MULUMBA"
Tout est partie après la sortie de Chancel Mbemba sur blessure. C’est ce qui a obligé le coach Ibenge a le remplacer par Remy Mulumba. Pour certains analystes, c’est cette montée de Mulumba dans la charnière centrale qui a tout chamboulé. Quant à Ibenge, il n’est pas le seul fautif. Il a fait ce qui lui était demandé : conserver le ballon.
"Ce qui nous a le plus mis en difficulté, c’étaient les deux changements dûs aux blessures de Mbemba et Mubele. Remy est rentré pour faire le même travail. Conserver le ballon. C’est ce qu’il a essayé de faire. Le match nul ne nous intéressait pas. Nous avons joué pour gagner. Si ça n’a pas été le cas, ce n’est pas la faute à Rémy. Tous les joueurs commettent des bêtises. Aujourd’hui, c’est lui, demain ça pourrait être quelqu’un d’autre", a confié l’entraineur des Léopards.
C’est ce match qui avait vocation à relancer Jean-Florent Ibenge et ses poulains dans la course à la qualification. Ce, après la défaite de l’aller à Tunis par 2 buts à 1, au profit des Aigles. Dommage qu’une fois de plus, les statistiques se sont confirmées ! Sur les 7 dernières confrontations entre les deux nations, la Tunisie passe largement en tête avec 4 victoires. Les 3 autres rencontres se sont soldées par des nuls.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top