Liens commerciaux

0


* Dans un document adressé aux membres des Nations-Unies à New York, dont une copie a atterri par bon vent à la Rédaction de Forum des As, le parti cher à feu Etienne Tshisekedi, essaye de convaincre la communauté internationale de la justesse de son schéma de sortie de crise en Rd Congo.

On note de prime à bord dans ce document, que là où les experts du Gouvernement plaident pour la sortie de crise par des élections crédibles et apaisées mais avec Joseph Kabila comme président de la République, le parti cher à feu Etienne Tshisekedi propose « la démission pure et simple » de l’actuel chef de l’Etat au plus tard le 31 décembre 2017. Le plan de l’UDPS propose également une concertation entre les forces politiques et sociales pour identifier une personnalité consensuelle capable de diriger une courte transition de 6 mois pour préparer essentiellement les élections, la nomination d’un premier ministre désigné par l’Udps, la mise en place d’un gouvernement de 25 ministres avec un mandat électoral et la mise en place d’un parlement de transition... ».

Selon ce mémo adressé aux membres des Nations-Unies, signé par son Secrétaire général Jean Marc Kabund A Kabund et rendu public mercredi 20 septembre, l’UDPS demande aussi à mettre en place un parlement de transition et à entreprendre des réformes dans le secteur des médias, à la Ceni et dans les milieux judiciaires.
Au chapitre des recommandations, l’Union pour la démocratie et le progrès social exhorte la communauté internationale notamment la France, la Belgique, les Etats-Unis et le Canada à « rejeter fermement l’idée d’un troisième dialogue » et à soutenir le schéma proposé par elle « du fait qu’elle est la première force politique de la RDC, et qu’elle doit activement participer à son redressement en jouant un rôle clé dans la gouvernance des affaires de l’État. »
L’UDPS propose le renforcement du mandat de la Monusco, souvent accusée de mollesse devant les multiples violations des droits humains, incluant les meurtres, sans une réaction convaincante.
C’est donc à New York, à la 72ème Assemblée générale des Nations-Unies, que s’affrontent Majorité présidentielle et Opposition autour des schémas de sortie de crise en RDC. Reste à savoir en faveur de quel camp la communauté internationale va trancher.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top