Liens commerciaux

0




"Après avoir travaillé pendant plus de 15 ans à opérer des femmes violées "avec extrême violence", Denis Mukwege, célèbre médecin congolais dit s'être rendu compte que la solution ne viendra pas du bloc opératoire. Quand je suis arrivé au niveau de soigner de petits enfants, je me suis dit que c’est un cycle qui n’a pas de fin. Et que la solution n’était pas au bloc opératoire donc il fallait s’occuper des causes« , affirme-t-il.

Tout en soulignant qu’il n’est « pas politicien » moins encore « candidat » président de la République, Denis Mukwege demande au peuple congolais de se mettre « debout pour qu’on ait des élections afin d’avoir des institutions légales« .






Pour y arriver, il « attend beaucoup des pays francophones dont la France »

Ne rejetant pas formellement l’idée de diriger une transition en RDC, ce citoyen engagé, comme il se considère, souhaite d’abord, sans le dire, le départ de Joseph Kabila.

« On ne fait pas une transition lorsqu’il n’y a pas un vide. En parler maintenant, nous risquons de nous complaire dans une utopie« , a-t-il insister sur les ondes de RFI.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top