Liens commerciaux

0


Aussitôt rentré à Kinshasa, samedi 2 septembre dans la matinée en provenance de la Tunisie où la RDC a été battue (1-2), le Ministre des Sports congolais, Papy Nyango, conscient de l’enjeu du match retour entre les deux équipes, considéré comme match de dernière chance pour les Léopards, a réuni le même samedi dans la soirée, tous les acteurs influents du sport congolais autour d’une table, pour réfléchir sur comment battre la Tunisie ce mardi 5 septembre au stade des Martyrs de la Pentecôte. La réunion a duré plus de 5 heures et aucun détail n’a été oublié.

A la recherche de l’unité, Papy Nyango a convoqué tout le monde. Au premier rang, quelques anciens Ministres des Sports qui, d’une manière ou d’une autre, ont acquis une certaine expérience dans des circonstances pareilles. Ils étaient là, le Ministre Egwake Omer qui a conduit les Léopards à la Can Tunisie 2004, le Ministre Patrick Sulubika qui a gagné la première édition du Chan avec les Léopards en 2009, en Côte d’Ivoire, le Ministre Denis Kambayi, qui, tout récemment a brillé de mille feux en allant battre le Rwanda, prendre la Coupe de la 4ème édition du Chan des mains de Paul Kagame et la ramener à Kinshasa. Le Ministre Willy Bakonga dont sa contribution était aussi très attendue, se serait excusé pour diverses raisons. Une autre présence de marque dans cette réunion, c’est celle du Ministre d’Etat en charge des Relations avec le Parlement, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, qui, en sa qualité d’ancien footballeur, s’est invité dans la cuisine. Le Gouvernement provincial de Kinshasa a été également représenté par son Ministre des Sports, Godard Motemona. Au deuxième rang, Papy Nyango a convoqué les présidents des grands clubs de la RDC. L’As Vclub, Dcmp, Fc Renaissance, Sanga Balende, et même Lupopo étaient valablement représentés. Aussi, la Fecofa a été bien représentée par le Coordonnateur des équipes nationales, Théobald Binamungu, sans oublier le Secrétaire Général aux Sports, Barthélemy Okito. Au troisième rang, l’amical des entraîneurs, les différents groupes de soutien aux Léopards, les animateurs, les journalistes sportifs etc. Un seul sujet à l’ordre du jour : «que faire pour battre la Tunisie ce mardi 5 septembre, et rester dans la course en route pour la Coupe du Monde Russie 2018 ?». A haute voix, des diagnostics et des pistes de solutions ont été dégagés. Les participants à cette réunion ont été même conviés dans les gradins pour applaudir les Léopards qui s’entraînaient juste à côté avec un moral de combat et de vengeance. Le match se joue à 18h30, heure de Kinshasa. Il sera officié par un trio arbitral sud-africain conduit par un certain Daniel Frazer Bennett.

Que retient-on du match aller ?

Le duel Tunisie-RDC constituait le sommet du groupe A, d’autant plus qu’il mettait aux prises les deux co-leaders avec 6 points chacun. Sur le papier, la confrontation s’annonçait équilibrée, au résultat incertain. Mais sur le terrain, la partie a plutôt tourné à l’avantage des Aigles de Carthage comme l’indique la possession du ballon, 61% en faveur des Tunisiens, 39% pour les Congolais. Le nombre de ballons joués, 629 contre 403, enfin les tirs au but, 14 contre 6, indique la Caf. Les Léopards ont été inférieurs par rapport aux Aigles de Carthage. Les Tunisiens ont ouvert le score sur un pénalty du défenseur Yassine Meriah consécutif à une faute d’Issama Mpeko sur Fakhreddine Ben Youssef (1-0, 18’). Peu avant la mi-temps, les Congolais parviennent à égaliser sur une erreur défensive des Aigles. Alors que Mathlouti sort pour intercepter un centre congolais, Rami Bedoui tente de dégager le ballon mais il se rate. Cédric Bakambu, l’attaquant de Villareal, qui a suivi, n’a plus qu’à pousser le ballon au fond de la cage vide (1-1, 42’). Dès l’entame de la deuxième période, la Tunisie se lance à l’assaut de la surface de vérité de Ley Matampi. Ghilane Chaalani est au rebond d’un centre repoussé de Youssef Msakni. Le Tunisien frappe à bout portant et ne laisse aucune chance au gardien congolais (2-1, 47’). Dans la foulée, les locaux continueront leur pression sans parvenir à alourdir la marque restant jusqu’au bout sous la menace d’une deuxième égalisation. A l’issue de la 3e journée, la Tunisie est en tête avec 9 points devant la RD Congo, 6 points, le Guinée, 3 points et la Libye qui n’en a inscrit aucun.

Voici toutes les rencontres et résultats

3e journée

-Groupe A : Tunisie-RDC 2-1
-Groupe A : Guinée-Libye 3-2
-Groupe B : Nigeria-Cameroun 4-0
-Groupe B : Zambie-Algérie 3-1

-Groupe C : Gabon-Côte d’Ivoire 0-3
-Groupe C : Maroc-Mali 6-0
-Groupe D : Sénégal-Burkina Faso 0-0
-Groupe D : Cap Vert-Afrique du Sud 2-1
-Groupe E : Ghana-Congo 1-1
-Groupe E : Ouganda-Egypte 1-0

4e journée

-Groupe A : RDC-Tunisie
-Groupe A : Libye-Guinée
-Groupe B : Algérie-Zambie
-Groupe B : Cameroun-Nigeria
-Groupe C : Côte d’Ivoire-Gabon
-Groupe C : Mali-Maroc
-Groupe D : Afrique du Sud-Cap Vert
-Groupe D : Burkina Faso-Sénégal
-Groupe E : Congo-Ghana
-Groupe E : Egypte-Ouganda.
Guy Elongo
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top