Liens commerciaux

0


C’est le réquisitoire choc que le chef de l’État vient de dresser sur la situation au Kasaï à l’ouverture du forum sur la paix ce mardi à Kananga. Dans son allocution, Joseph Kabila a imputé les violences du Kasaï à « une milice recrutée par les forces du mal au service d’une idéologie mystico-tribale ».

Le forum sur la paix dans l’espace Kasaïen s’est ouvert ce mardi, à Kananga, chef lieu de province du Kasaï central. Cette rencontre à laquelle prennent part les notabilités et les gouverneurs des cinq provinces (Kasaï oriental, Kasaï, Kasaï central, Lomami et Sankuru) est présidée par le président de la République Joseph Kabila.

Les violences au Kasaï ont fait plus de 3000 morts et de milliers de déplacés. Elles avaient éclaté en août 2016 après la mort du grand chef Kamwina Nsapu. Un an après, le conflit était devenu une véritable affaire d’État aux ramifications internationales.

Par Dony Mukoko
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top